La conquête de Pandrea

Forum de jeux de rôles de toutes catégories
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Invasion gothique sur sol changpa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Invasion gothique sur sol changpa   Jeu 27 Déc - 21:13

Note : Poster vos commentaires sur le topic dédié.

La rencontre à Oltèques finit en tuerie. Tarik, persuadé que l'empereur a tenté de l'empoisonner, agresse sa garde. Il est fait capturé est la plupart de ses hommes sont massacrés (après avoir infligé une grosse frayeur à l'empereur et entamé à nouveau ses effectifs). Tsékélkan affirme à Tarik qu'il n'est pour rien dans cet assassinat. Le nordique, furieux de la perte de ses hommes et de sa captivité se ferme à tout échange. Bisol propose aux impériaux de le garder en prison le temps de le raisonner, mais l'empereur décide de le libérer pour lui prouver qu'il n'en veut pas à sa vie. Mettant trois hommes au tapis pour se calmer, Tarik parvient enfin à faire les liens dans son esprit : Si on voulait sa mort, il serait déjà mort. L'HochMeister affirme avoir reçu la visite de guerriers typés changpas durant la nuit, et les soupçonne de vouloir monter les chefs d'Etat les uns contre les autres. Tarik affirme avoir confiance dans ses alliés, tandis que Bisol, selon lui, devrait revoir ses fréquentations si il tient à conserver le peu d'honneur qui lui reste. Le chef des goths commet l'erreur de rappeler au viking que sans les confédérés, Tyrstädt ne serait plus qu'un tas de cendres. Les hommes en viennent aux mains. Après avoir brisé le nez du moine soldat, Tarik se met en route vers son royaume, refusant d'emprunter un cheval gothique malgré la proposition de Bisol qui tente vainement de mettre en pratique la notion de pardon qui est au centre de sa religion.
Tsékélkan insiste pour que le chef d'état reste le temps de se rétablir, ce que Bisol accepte. Il repartira avec sa compagnie le 10 mars.


24 mars 1250
Le conseil a tranché, il faut aider les confédérés dans leurs projets. Ils se convertissent enfin au christianisme, et Heinrich fait remarquer qu'il s'agit là du premier vrai succès gothique depuis son débarquement en Pandrea. Bisol entre bien malgré lui dans la légende et le jour du pacte conféréro-gothique est consacré. Les partisans de Bisol, tels qu'Adolf et Anton, regrettent la décision du conseil, mais leur clan est affaibli. L'HochMeister a vu sa santé grandement amoindrie depuis les événements précédents, et n'a plus la force de lutter contre le clan conservateur.

02 avril :
Heinrich, qui gagne de jour en jour en popularité, décrète qu'Adolf est le mieux placé pour mener les troupes à la bataille. Les membres du conseil savent qu'il s'agit d'une stratégie grossière pour s'en débarrasser, mais l'OrdenMarshal préfère lui-aussi veiller à l'organisation de ces événements, afin de limiter les pertes autant que possible. Avec l'accord de l'HochMeister, six chapitres (confidentiel les mecs) resteront sur le territoire gothique pour assurer la protection de l'état. Les Orques, Griffons, Dragons, Taureaux, Lions et Cerfs se préparent donc à embarquer à bord de la flotte chrétienne. Celle-ci est constituée de 42 trières, 24 quiquérèmes, 6 karackes et quelques dizaines de navires de transports, à savoir la totalité de la flotte gothique. Tous étaient équipés de balistes.

20 avril, MehadHaffen
La flotte promise par les confédérés est en vue. Elle est composée de 70 galères d'Illahun (avec 10 archers/marins et 30 rameurs par galère), 30 galères Nekhanes (1200 nekhans dont 900 rameurs et 300 soldats), et 30 navires pirates (1200 rameurs/soldats).
Si Illahun se devait de respecter sa part du contrat, Nekhen voyait également d'un bon œil la sécurisation de la baie de Liustön. Les pirates d'Ikivian étaient présents, de toute évidence dans l'espoir que l'énorme armada leur offrirait une protection de choix lors de leurs pillages. Mylagre avait quant à lui promis d'envoyer des troupes pour les rejoindre en route (mais je laisse Varès le gérer), voyant lui-aussi un intérêt à sécuriser ladite baie, ainsi qu'à éventuellement détruire la flotte skaer au passage. En revanche, Tebtunis ne désirait pas entrer dans le conflit de façon ouverte, bien qu'elle affirmait venir en aide à ses alliés en cas de coup dur.

23 avril à l'aube, MehadHaffen
La flotte est partie.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Sam 29 Déc - 21:28

26 avril, Lovodun
La flotte des alliés de l'Est, arrivée au crépuscule, n'a pas reçu l’accueil escompté. Il faut dire qu'avec ses 45 000 habitants, Later ne peut espérer résister à une invasion de cette ampleur. Si certains latériens voient dans ce retour des gothiques l'accomplissement d'une prophétie, la plupart savent que ces militaires ne sont pas là pour les secourir. Le LandMeister de Lovodun, le chef officiel de l'île, prend tout de même la peine de venir à la rencontre des dignitaires étrangers, écartant les nombreux badauds attirés par ce débarquement impressionnant. Le port de la cité ne peut d'ailleurs contenir toute la flotte, et la première requête de l'OrdenMarshal est d'obtenir des indications sur les baies les plus appropriées pour mouiller les navires restants. L'armée latérienne escorte bientôt les gradés gothiques et confédérés vers la célèbre cité. Une des plus anciennes colonies de l'Ordre, Lovodun est également une des cités les plus florissantes du fait de sa localisation. Son architecture n'a que peu à envier de Gnosia, et la vue de ses murailles impressionne les étrangers. La cité n'a pas perdu de temps... Ses soldats ont également fière allure. Si leurs armures ne sont pas dans un aussi bel état que celles de leurs confrères, leur prestance n'a rien à leur envier.
C'est devant un bon repas que la négociation commence. Adolf explique posément quels sont les plans de l'Ordre (confidentiel) au LandMeister qui l'écoute sans l'interrompre. Pourtant, sa réponse est claire : non, Later ne les aidera pas dans leur projet. Leur cité ne se porte pas plus mal depuis que les conséquences de la politique agressive de l'Ordre ne se font plus sentir sur le commerce et la survie des jeunes du pays. Un rapprochement entre les deux factions est tout à fait envisageable, et même bienvenu, mais sans rapport de dominance. Adolf propose alors qu'en échange de minerais de fer, Later accepte tout de même de servir de plate-forme relais pour les navires gothiques, ainsi qu'en cas de rapatriement d'urgence. Ghenep n'est pas sûre, car Mylagre n'a pas encore prouvé son soutien dans cette guerre.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vares
Khangarid
avatar

Nombre de messages : 1110
Age : 25
Blason de l\'équipe :
Honneur :
50 / 10050 / 100

Expérience de rôliste :
80 / 10080 / 100

Date d'inscription : 30/12/2007

Personnage
Points de vie:
200/0  (200/0)
Défense:
20/20  (20/20)
Attaque:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Mer 23 Jan - 23:17

27 avril 1250

Quelque part dans les monts Xenling…



Les deux moines en robe safran étaient semblables dans leur démarche aux flammes des lanternes qui éclairaient le tunnel souterrain. Ils se glissaient à pas feutrés parmi les ombres et seuls quelques cris stridents indiquèrent que les résidents à l’année des lieux -des rats malingres mais non moins malins- les avaient repérés.

Après avoir emprunté une énième porte dérobée, le plus jeunes des deux ascètes osa rompre le silence qui hantait le dédale caverneux :

« - Maître Tashi, je n’ai encore jamais rencontré le Khangarid et…

-Oh, pas d’inquiétude jeune Tenzin !, l’interrompit son compère à la moustache argentée. C’est un homme de raison qui a le tempérament d’un vieux général malgré son jeune âge. »

Après un ultime virage, Tashi ouvrit une porte circulaire qui laissa pénétrer les rayons du soleil dans la grotte. Une fois que ses yeux furent à nouveaux accoutumés à la lumière du jour, le jeune moine lâcha un « wow. » de surprise. Ils se trouvaient dans un petit cirque rocheux naturel. La chaleur et l’humidité de l’air étaient remarquables malgré l’altitude, et pour cause : un réseau de sources chaudes s’étalait devant eux. Quelques dizaines de paires d’yeux de babouins qui semblaient apprécier les bienfaits de ces eaux thermales se tournèrent vers eux. Après quelques bâillements, les singes retournèrent avec flegme à leur épouillage méthodique.

Un rire cristallin retentît et Tashi se dirigea dans sa direction, difficilement suivi de Tenzin toujours ébahi. Le vieux religieux écarta quelques fougères géantes du revers de sa main jusqu’à parvenir au bord d’un bassin naturel qui abritait des primates d’une toute autre espèce : Un Changpa hirsute qui ne devait pas encore avoir atteint la trentaine trempait dans l’eau trouble accoudé contre le rebord rocheux et quelques compatriotes nues s’affairaient ça et là. L’une d’elle le massait tandis qu’une autre versait du vin de riz dans une calebasse que l’homme tenait à la main et vidait régulièrement à l’aide d’une paille de roseau. Une troisième était en train de démarrer un feu pendant qu’une de ses amies découpait des légumes sur une pierre plate. Enfin, une dernière concubine salua les deux moines avant de faire un plongeon qui éclaboussa leurs robes.

Les deux moines abaissèrent leur regard au niveau de leurs orteils. Tashi racla sa gorge pour tenter de ne pas bégayer :

« - Seigneur Vares… »

Le Changpa leva les yeux de sa boison et se fendit d’un sourire qui lui relia les deux lobes d’oreilles.

« - Tashi vieille branche ! En ces temps troublés nous nous voyons presque quotidiennement mais c’est toujours un bonheur sans bornes qui s’empare de mon humeur dès que j’aperçois votre scalpe luisant et la frétillante belette qui vous pousse sous le nez ! Notre tribu a tellement de chance de vous compter dans les rangs de son administration ! »

Le moine novice étouffa un hoquet de surprise face à la désinvolture avec laquelle l’homme s’adressait à l’une des autorités spirituelles les plus respectées de la région. Cette dernière éclata de rire ce qui acheva de plonger Tenzin dans la perplexité.

« Enfin bref !, enchaîna le Khangarid. Quelles sont les nouvelles ?

-La tribu du Bâton-du-Soleil vous fait présent d’un millier de flèches neuves et le clan du Dragon-sans-Nom nous a fait parvenir une missive nous assurant de leur soutien en cas de conflit armé.

-Bien. Super même. Dans ce cas, mes ordres sont les suivants : retournez à Lenghur et faites-moi parvenir trois livres de nouilles de sarrasin. »

La jeune femme qui venait de faire prendre le feu se retourna brusquement :

« Et des champignons !

-Et des champignons !, souligna Vares en levant sa calebasse d’un geste impérieux »

Tenzin et Tashi s’inclinèrent et regagnèrent le passage secret d’où ils étaient venus. Tenzin en était désormais convaincu : cette guerre, c’était du sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Ven 25 Jan - 8:39

27 Avril, quelque part dans la jungle Tloxolète.

"-Bjok, tu es sûr d'avoir pris la bonne route?
-Ben gr'nd Kongr, c'est qu'tout s'ressemble pa'là.
-Je suis sûr d'avoir déjà vu cette fougère! Et ce palmier moche, là!
-Une seconde... nan, nan, ma pierre est formelle, c'par là!
-Humpf? Bon. En avant vous autres!"

Et l'escorte du grand Kongr Skaer Tarik Stefanson s'ébranla. Lentement, râlant et pestant à travers la jungle. Les nourritures prises pour le chemin de l'aller étaient épuisées depuis longtemps et les vivres du pillage sur le dernier village en date s'épuisaient à vue d'œil. Les skaers savent chasser, et aiment bien ça, mais ils ne font pas ça dans la jungle profonde. Donc... Tarik et ses hommes étaient de fort méchante humeur.
Celui-ci commençait même à regretter de n'avoir pas accepté les chevaux du moine: en effet, on aurait pu en manger un ou deux pendant le trajet!

Le même jour, Palais de Skaerburg

Alina méditait. Elle préférait certes la compagnie d'hommes musculeux et velus pour se détendre, mais là elle avait besoin d'un peu de calme. Premièrement, elle n'avait pas de nouvelles de son père depuis qu'il était parti d'Oltèque en trombe. Elle regrettait fort cette tournure d'événement et était sûre qu'elle aurait régler la situation. C'était son père, courageux et tout, mais il était quand même trop sanguin pour faire un bon Kongr. Un général courageux et audacieux, oui, mais un bon dirigeant doit avoir la tête froide. Et les autres ne valaient pas mieux...
Elle songea à ses Jarls... Sekr, Tarvos et Bjorn.
Sekr... elle avait couché avec lui une bonne dizaine de fois lors de sa dernière visite, très agréable au passage, mais bon. Ce ne sont pas des prouesses au lit qui font un bon dirigeant et celui-ci mettait trop d'enthousiasme partout. Alors se dire qu'il était en charge de la plus grande base militaire skaer lui donnait des frissons.
Quand à Tarvos... Plus obstiné que lui... même les cailloux ne le sont pas. Et jaloux. Et matcho. Une caricature de mâle. Sans intérêt, mis à part que les hommes le vénérait. Sans doute un truc de mâle.
Et Bjorn. Si seulement il avait 30 ans de moins. Un vrai dirigeant, mais un peu perdu dans le passé, toujours à l'époque des simples raids contre les Thragyptéens, mais là... tout s'était compliqué!

"-Toc toc!
-Ouais?
-Des messages pour vous, Jarl.
-J'arrive."

Alina se leva, enfila une petite robe de fin lin vert, au grand désespoir des deux jeunes qui l'observait fasciné depuis un toit de la caserne, et prit les rouleaux qu'on lui tendait. Ainsi les premières pièces bougeaient. Elle commença à rédiger les ordres pour les Jarls et les capitaines, et pria que Thor fasse rentrer son père au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Sam 26 Jan - 18:15

27 avril, Lovodun
L’ambiance est à la fête à Lovodun. Malgré les réticences de ce royaume de participer à la guerre, la confiance de ses nouveaux alliés fini par l’emporter sur la méfiance. Après tout, la cité peut enfin espérer prospérer à nouveau grâce à ces opportunités de commerce accrues et au soutien gothique en terme d’armement. Pas dupes, les habitants savent que c’est avant tout par interêt que les continentaux leur prêtent enfin attention : l’île est un relais stratégique important entre la confédération et l’état gothique.
Adolf suggère d’ailleurs à l’armée de Lovodun (à peine l’équivalent d’une légion gothique) de se préparer à d’éventuelles représailles de la part des vikings. S’arranger avec Aneth pour bénéficier des informations du Grand Phare serait sans doute judicieux, de même que mettre en place un système d’évacuation de la population en cas de raids. Le LandMeister local rassure le chef de guerre : l’armée latérienne est préparée à cette éventualité, et ses soldats sont formés en conséquence. De plus, un réseau de tours de gardes côtières a déjà été mis en place il y a bien longtemps.
Les gothiques s’étonnent de n’avoir toujours aucune nouvelle de Versghala, mais les confédérés les rassurent : Mylagre ne demande qu’un prétexte pour partir en guerre, il faut simplement attendre ses messagers. Tout de même, les chevaliers piétinent : à la guerre quoi !
La soirée est animée, et quand les latériens ne sont plus en service, ils ne ressemblent plus guère aux gothiques : l’alcool est les femmes ne sont pas proscrites à Lovodun, au grand dam des prudes moines continentaux mais pour le plus grand plaisir des tamascalais.
Soudain, Adolf fait un clin d’œil à ses capitaines, saisit une appétissante latérienne et la renverse sur la table stratégique, balayant pions et cartes. Effarés, les gradés tentent de protester, mais l’OrdenMarschal ordonne à d’autres femmes de s’occuper de ses hommes. « Et pas un mot à Bisol ! », mugit-il en arrachant la tunique de sa prise. « Quitte à crever pour les beaux yeux des confédérés, autant que ce soit en hommes et pas en donzelles ! ».

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsékelkan
Empereur Tloxcolèque
avatar

Nombre de messages : 1694
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 12/11/2010

Personnage
Points de vie:
160/160  (160/160)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
12/12  (12/12)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Dim 27 Jan - 19:36

27 avril 1250:

L'air qui entrait dans la pièce était moite et chaud comme tout air dans l'Empire tloxcolèque. Dans une salle remplie de statues des précédents empereurs se trouvait l'actuel qui venait dans cet endroit chercher un moment de recueillement. Tout n'avait été qu'un sombre échec, il y a près de deux mois, il avait subi un revers politique majeur. Tarik, le Kongr des Skaerlings l'avait menacé et blessé gravement plusieurs membres de sa garde alors que la diplomatie devat prévaloir. Un échec sans nom, les changpas avaient perdu plusieurs des leurs et les gothiques s'étaient querellés avec les Skaers. Bref, ce qui devait être une belle journée pour Tsékelkan devînt un jour dont il se souviendrait longtemps mais pour de mauvaises raisons. Heureusement, il avait tout de même pu profiter de sa lune de Miel et d'un peu de calme avant de revenir à sa capitale.

Dès son retour, plusieurs mesures avaient été prises pour "sanctionner" la comportement du leader skaer. Des taxes devaient être payées par leurs marchands, certains produits leur étaient prohibés,... Mais ce n'était que des gamineries politiques sans vrai incidences. Tsékelkan comme tout personne à la tête d'un état désirait que son royaume soit en paix mais puisse aussi continuer à avancer sur le chemin de la grandeur. Pour cela, il avait réfléchi à plusieurs moyens, pris des avis de bien des gens et avait dû prendre une décision lourde de sens. Maintenant, il demandait l'aide des grands empereurs du passé pour savoir si il n'avait pas commis une erreur mais alors qu'il réfléchissait, un messager entra et la réponse apparût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Lun 4 Fév - 18:46

28 avril, Lovodun
Le réveil est difficile pour les prudes officiers de l'Ordre, peu accoutumés à la boisson et aux plaisirs de la chair. L'humeur est plus grisâtre, et l'odeur peu supportable de la salle de banquet a peu à envier au spectacle offert aux jeunes chevaliers venus s'enquérir des ordres du jour.
Cet événement, plus tard qualifié par Heinrich de « La Grande Corruption », creusera un peu plus le fossé séparant la faction puritaine de la faction « progressiste » menée par Adolf. Si tous les capitaines n'avaient pas succombé aux plaisirs interdits, l'inquisition ne voudra rien entendre. Les chapitres qualifiés de « souillés » comportaient ainsi les Orques, les Griffons, les Dragons, les Taureaux, les Lions et les Cerfs, que la sanglante campagne qui venait de débuter allait souder pour les décennies à venir.
Une nouvelle de bon augure initia les préparatifs du départ : Mylagre, grand roi de Versghala, amenait des troupes à Ghenep comme demandé par l'OrdenMarschal. Si de longues négociations attendaient encore le commandant gothique, il n'en savait encore rien, persuadé que Flynt s'était d'or et déjà assuré du soutien des autres confédérés. En réalité, la campagne se serait arrêtée à Ghenep, si un allié inattendu n'avait poussé Adolf à entrer en guerre malgré tout.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Mar 5 Fév - 19:40

Flash-back,
10 mars, Olteques
Malgré le conseil des médecins impériaux et l'invitation de l'empereur à séjourner à Oltèques le temps que sa blessure au visage soit plus saine, l'HochMeister ne considère pas envisageable de rester éloigné de l'Etat plus longtemps. Pourtant, son nez, brisé par Tarik quelques jours plus tôt, suppure encore. Le chef d'état refuse également l'escorte proposée par Tsékélkan pour le raccompagner. Les guides impériaux lui sont toutefois nécessaires pour ne pas s'égarer dans les jungles les séparant de sa patrie.
16 mars, forêt de Klaptan, au sud de Quetzaltican
Après avoir pris congé de ses guides à Quetzaltican sous prétexte de savoir retrouver son chemin à partir de cette cité, Bisol mène ses hommes plein est, afin de rejoindre l'Etat par la trouée de Fior'ki brakan. Malheureusement pour lui, le couvert forestier est trop dense que pour permettre une orientation facile, et les pistes impériales s'entrecroisant dans toutes les directions ne sont pas d'un grand secours. C'est que l'ancienne route de la forêt, empruntée par les tloxcolèques de Quetzaltican et Oltèques pour rejoindre Toluca, n'est plus très empruntées aujourd'hui. Les impériaux préfèrent en effet passer plus au nord, malgré le détour occasionné. Etranger aux raisons de ce choix, et jugeant préférable de se fier au bon sens plutôt qu'aux racontars superstitieux des impériaux, l'Hochmeister se fraie donc un chemin au plus court.
Si vous leur demandez, les tloxcolèques vous répondront que la forêt de Klaptan est aussi connu sous le nom de « forêt des bourses sèches ». Si vous vous enquérez ensuite de la raison de cet étrange dénomination, ils vous expliqueront peut-être que les « spermitos » sont de redoutables insectes ayant la fâcheuse tendance de se nourrir de la semence de leurs victimes. Voici donc comment notre malheureux HochMeister s'est vu nommé « Fruits secs », ou encore « le roi aux noisettes » par la peuplade locale.
En effet, alors qu'il arrivait au niveau d'un étang peu avant le coucher du soleil, Bisol, décida qu'une bonne baignade crépusculaire serait sans doute une excellente idée. D'autant qu'il avait pu mesurer le danger occasionné par ces forêts moites et humides pour sa plaie à la face. Ses hommes, dont le récit parle peu, furent d'ailleurs du même avis, mais, on le sait, les gothiques sont prudes et se baignent donc à tour de rôle. Vous noterez également l'avantage stratégique de la chose, a majorité des troupes étant prête à répondre à une attaque et à protéger l'intimité de leurs camarades.
C'est ainsi que notre HochMeister se retrouve à apprécier la bienfaisante fraîcheur de l'étang, inconscient du danger qui rôde, tapis dans l'ombre de la forêt. Tout à coup, un hurlement d'horreur alerte l'escorte du baigneur. Accourus en toute hâte pour secourir leur chef, épées brandies et adrénaline larguée, les chevaliers assistent ahuris à la scène. Bisol, nu comme un ver et poursuivit par l'essaim d'insectes qu'il tente désespérément de semer, se jette dans l'étang et n'ose plus en sortir. Mal à l'aise, ses hommes tentent de le raisonner, et lui amènent une serviette et ses affaires, mais l'homme d'Etat refuse de quitter son refuge. Une chasse aux insectes est alors lancée. Il est regrettable que vous n'ayez pu assister au combat farouche mené par ces valeureux hommes de fer face aux légions de spermitos affamés. Il faudra attendre l'aube pour que l'HochMeister daigne enfin en sortir, après que son escorte, épuisée, lui ai assuré que les insectes n'étaient plus là. Si sa virilité ne semblait pas atteinte, sa fierté, elle, était définitivement atteinte. La rumeur court que l'homme aurait en réalité somnolé sur les berges de l'étang après sa baignade, et qu'il ne serait rendu compte de l'attaque sournoise des insectes qu'après que ceux-ci lui aient prélevé un tribu considérable. Quoi qu'il en soit, jamais plus Bisol ne remit les pieds dans cette forêt, et jamais plus une unité gothique ne progressa à aussi vive alors dans une forêt impériale.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsékelkan
Empereur Tloxcolèque
avatar

Nombre de messages : 1694
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 12/11/2010

Personnage
Points de vie:
160/160  (160/160)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
12/12  (12/12)

MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   Mar 5 Fév - 21:48

HRP: J'ai adoré l'idée Bisol Very Happy Allez un petit rp Flash-Back alors ^^

Oltèque 12 mars

Tsékelkan soupirait sur son trône alors qu'un sculpteur lui demandait de ne plus bouger pour finir de faire son portait. Le bruit des instruments rudimentaires mais efficaces de l'artisan étaient la seule source de son dans la salle du trône qui était étrangement vide. Heureusement, une joyeuse arrivée de personnalités rentra dans la salle. L'ensemble de ses plus brillants espions. Ainsi arrivaient les rapports complets sur l'état des frontières, des grands hommes de ce monde et autres banalités.

Alors le chef de guerre St'rrrr'k est mort ? Comment ?

Accident de rocher votre altesse

Ah bon ? ... Tant pis, hum... diminution des exportations entre Tloxcolt et Oltèque ?

Accidents de rocher

Quoi ?

Euh pardon l'habitude...

Quelle habitude ?

Et bien Accident de rocher, c'est le mot de code pour assassinat du temps de votre oncle.

Mais je n'étais pas au courant ! Donc le chef de guerre St'rrr'k est mort assassiné ?

Ben oui votre altesse

Diantre... Cherchez le coupable

Le lama broute

Je vous prie de bien vouloir répéter

Le lama broute

Encore un autre code ?

Non non, il y a un lama qui broute dehors

... C'est une plaisanterie ?

Non pourquoi ?

Le bruit du facepalm de Tsékelkan occupa l'entiereté de toute la salle du trône. Il inspira un bon coup avant de parler à ses hommes.

Bon maintenant finis les noms de code stupide ! Vous m'envoyer tout ça codé en tloxcolèque ancien et vous vous assurez de vos infos ! Le prochain qui revient avec une expression stupide finira la tête sur une pique !

Comme le fils du chasseur !

....

Quoi ?

C'est un mot de passe ou pas ?

Non non, le fils de chasseur est mort d'un accident de lance

...

Quittez tous la salle, maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Invasion gothique sur sol changpa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Invasion gothique sur sol changpa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'invasion des gobelins
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart
» l'invasion des moutons
» Scénario 1 - Invasion!
» MOD troupe d'invasion du gondor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête de Pandrea :: LE JEU :: Jeux écrits-
Sauter vers: