La conquête de Pandrea

Forum de jeux de rôles de toutes catégories
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Stand-alone, 1237

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Stand-alone, 1237   Jeu 22 Déc - 13:34

1237, la première grande bataille de Tyrsdadt, nommée aussi l'avénement de Tarik.

12 Juin 1237, Treor.

En ce début d’été, le Hersir de ce petit village faisant face à l’océan se préparait à mener quelques raids de pillages sur les villages des îles du sud, comme il le faisait depuis son accession à la tête de ce village, depuis maintenant 3 ans.

Ce jeune Hersir de 25 ans, à la barbe bien fournie et aux cheveux longs comme la majorité de ces compatriotes, était impatient de partir en mer pour rapporter du butin, et un peu de gloire. Il espérait que cette expédition soit plus fructueuse que la précédente, où seulement deux villages de pêcheurs avaient été pillé, rapportant à peine quelques pièces de cuivre. Quand on est le fils du conseiller militaire de la plus grande ville militaire d’un royaume de pillards où la gloire et le courage sont des vertus primordiales, les Skaers vénérant le courage plus que la raison, c’est un peu maigre.

L’Hersir de Treor attendait donc impatiemment le lendemain et le départ de ses trois Landskip vers les îles du Sud pour y trouver or et gloire.

« -Tarik, un corbeau vient d’arriver.
-Silence, je médite sur notre trajet.
-Il y a grave, ça vient de ton père, de Tyrsdad. Ils ont des ennuis avec les Goths.
-Quoi ? Comment, qu’est-ce qui se passe ?
-Comme tu le sais, Nigghod est parti avec la majorité des troupes dans la région de Nekhen, pour calmer leurs ardeurs.
-Oui, et ?
-Les Gothiques ont profités pour lancer une attaque sur Tyrsdadt ! Les quelques navires qui restaient ont été prit par surprise et ont été coulé, il ne leur reste qu’un navire bélier, et bloqué dans le port. Ils sont en sous-nombre et tu connais ces hommes de fer….
-C’est notre chance, fait embarquer les hommes, on y va !
-Mais… nous n’avons que trois navires, 120 hommes, c’est trop peu et on ne peut pas dégarnir Treor !
-On part avec ce qui avait été prévu, les trois navires et les hommes. Le reste suffira à garder la place, on en a déjà discuté ! Dans deux jours, nous avons rendez-vous avec les sagas dans le sang des Gothiques, Ongar mon ami !
-Oui Tarik. »

Tarik rameute tant et si bien ses troupes qu’elles se mettent en route au crépuscule, et les trois navires fendent la mer le soir du 12 Juin, il y a environ deux jours de voyage pour arriver à Tyrsdadt assiégée.

13 Juin, Tyrsdadt

Stefan sentait tout le poids de son âge. 45 ans, pour un Skaer qui a passé sa vie à combattre sur les mers et les remparts, s’est beaucoup et le dos ressent bien ce poids. Et quand il voyait les 3'000 Gothiques devant Tyrsdadt et ses 1'500 hommes, il craignait le pire.
Son seul espoir était son fils, Tarik, à qui il avait envoyé un corbeau. Il avait reçu la réponse il y a seulement quelques minutes, avec seulement une ligne :
« Pour les sagas ! »

Pour Stefan, ce message était clair. Son bênet du village de fils allait tenter quelque chose pour libérer la ville avant sa prise. Certes, dans un siège standard, avoir deux ennemis contre soit n’est pas défavorable, mais contre des Gothiques préparant leur siège leur implacable volonté, il est difficile de ne pas sentir son cœur défaillir.

Il voyait, depuis la citadelle, les deux palissades construites par les moines devant les portes Nord et Sud, avec à l’Ouest un petit camp ou 200 soldats surveillaient et transmettaient des messages d’un camp à l’autre. Le principal, d’après les observations de Stefan, était celui situé au Sud, avec plus de la moitié de l’armée, soit 1'700 soldats.
Celui du Nord comprenait moins d’hommes, Stefan estimait à 800 leur nombre. Mais le vrai problème était les quatre Trières bloquant le port. Stefan soupira et pria que les Dieux donnent à son fils courage et valeur.


Soir du 14 Juin, Tyrsdadt.

La nuit tombait quand les trois Landskips arrivèrent en vue de Tyrdadt. Tarik était content, c’était parfait, ainsi l’effet de surprise serait total et brutal : les Gothiques ne s’attendaient sans doute pas à recevoir une attaque navale nocturne.

Le premier Landskip, commandé par Ongar, le second de Tarik, s’écarta des deux autres et passa se dirigea vers le large. En effet, Tarik était conscient qu’en cas d’affrontement frontal, les Skaers et leurs légers Landskips auraient le dessous face aux lourdes galères gothiques. Il fallait donc les empêcher de s’organiser, et Ongar avait la dangereuse tâche de distraire les Trières situées devant le port quand Tarik attaquerait la première plus au Nord.

Une fois en position, Ongar fit tirer une volée de flèches enflammées en direction de la trière la plus proche. Les Gothiques, surpris, commencèrent à scruter les vagues et aperçurent le Landskip, les capitaines, craignant une flotte conséquente, se mirent à virer de bord pour ajuster le navire avec leurs balistes.

Mais au Nord, Tarik n’était pas resté inactif et, profitant de la distraction offerte par Ongar, s’était rapproché de la Trière commandée par, un heureux hasard de l’histoire, un certain Bisol, homonyme du futur commandant de l’ordre mais plus mauvais stratège, et lui avait décoché une volée de flèche avant de partir à l’abordage.
En sous nombre, surpris, désorganisés, les Gothiques perdirent rapidement le contrôle de la situation. Mais Bisol, s’il ne valait pas Sint-Omer dans la stratégie et les compétences martiales, était tout autant fanatique et courageux. Il s’empara donc d’une hache, fonça dans la cale et ouvrit une grosse voie d’eau, évitant ainsi que le navire tombe aux mains des vikings. Dans les annales de l’Ordre, on le trouve sous le nom de Bisol le scorpion.

Tarik, un peu contrarié malgré tout par ce sabordage, avait néanmoins remporté une première victoire. Mais il fallait aider Ongar.
Heureusement, Stefan avait lui aussi pris la mer à bord du dernier vaisseau restant, un grand navire bélier et se préparait à affronter la trière n’étant pas partie à la poursuite de Ongar.
Profitant du vent, Tarik envoya son second Landskip à l’aide de son père, afin de prendre la Trière à revers, et se lança à l’aide d’Ongar.

Ongar était un bon marin, connaissant de plus parfaitement les eaux de la région, contrairement aux commandants des Trières, et il avait même réussit à qu’une des deux Trières se bloque dans un banc de sable. Ce n’était pas certes un grand mal pour les Gothiques qui devraient parvenir à se dégager, mais pour les skaers, s’était un gai de temps précieux.
Ongar attira donc la Trière le poursuivant afin qu’elle se trouve entre le Landskip de Tarik et lui même. A ce moment, il fit volte-face et partit à l’assaut. Les gothiques se retrouvèrent donc soudainement de chasseurs à cible d’abordage et après un combat féroce, et malgré des pertes, les Skaers se retrouvèrent maîtres de la Trière.

Tarik eut alros cette phrase :
« On va s’économiser du temps et des hommes, on va renvoyer ce bateau à son propriétaire. »

Oui, Tarik envoya donc la Trière capturée sur la Trière échouée, brisant les deux navires et noyant les malheureux équipages piégés à l’intérieur.

La suite de la bataille navale est cruelle pour les gothiques : attaqués par Stefan de face et par le second landskip, et sentant qu’ils n’avaient aucune chance, ils se sabordèrent eux-mêmes et finirent nourrissants les poissons.

Ainsi finit la première partie de la bataille, mais il restait encore 2'700 Gothiques bien décidé à venger leurs marins tombés au combat, la suite dans le prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Stand-alone, 1237   Jeu 22 Déc - 19:51

:bravo: J'aime Bisol le scorpion !
Bon, quant au sabordage, c'est clair que c'est le genre gothique : pas laisser des trucs de valeur aux ennemis, comme avec les chevaux. C'est le dilemme entre la bible qui dit que le suicide est punissable et la règle qui prône le sacrifice.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsékelkan
Empereur Tloxcolèque
avatar

Nombre de messages : 1694
Age : 25
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 12/11/2010

Personnage
Points de vie:
160/160  (160/160)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
12/12  (12/12)

MessageSujet: Re: Stand-alone, 1237   Jeu 22 Déc - 21:11

le suicide c'est un acte personnel voulu et égoïste, le sacrifice c'est acte charitable envers autrui ^^ Merci mon cours de sociologie ;-)

Les gothiques en se sacrifiant font un suicide altruiste (si si ^^); ils meurent pour leurs croyances et savent qu'ils seront récompensés dans l'au-delà (ou avant, ça dépend la religion)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: Stand-alone, 1237   Sam 24 Déc - 16:49

Je ferai la bataille terrestre après les fêtes!! Et pareil pour les noms.

Et je me douterai que tu aimerais le scorpion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: Stand-alone, 1237   Mar 27 Déc - 17:40

J'avais fait le papier, mais j'ai perdu mon sac et le papier avec, je vasi donc improviser. pol

Tarik ne s'émut pas de ces retrouvailles avec son père: il fallait agir vite et faire passer aux goths une mauvaise nuit propice aux cauchemards.
Il embarqua sur tous les navires disponibles 300 hommes et réembarqua. Les navires glissèrent gentimment et discrétement le long de la côte, Ongar pestant contre la mission suicide que Tarik alait accomplir: tout d'abord réduire à néant le camps des écuyer situé au nord de la ville, puis prendre à revers le camps secondaire à l'Est. Tout ça en profitant de la nuit.

"-Un malade, c'est tout ce que tu es!
-Silence!
-Ces gothiques vont nous voir...
-Grrr.
-Humpf."

Tarik et sa troupe arrivèrent, malgré les prédications négatives d'Ongar, sans encombre à peu de distance du camps des écuyers.

"-Et maintenant?
-Simple. Tu vas voir: ils ne savent pas qu'on est là, et ils ne savent même pas qu'il y a du mouvement: voilà le problème d'être entre la ville et la mer. Tu vas voir..."

Et Tarik s'avança au pas de charge en direction du camps endormi, avec seulement une dizaine de sentineles.

La première fut égorgé par Yohan dit le fourbe, la seconde empalée par une brute ivrogne qui ignorait comment il s'appelait, et la troisième mourut dans un cri sous la lame de Tarik lui-même.

"Oups. Maintenant, au massacre!!!!!"

Et le massacre commença.
En pyjama, entouré par des démons venu de la nuit, du moins le semblant, paniqués et cédant à leurs nerfs, les écuyers n'opposèrent pas une vraie résistance, Ongar et Tarik tuant à eux deux plus d'une trentaine d'homme, le premier maniant sa hache avec une dexterité remarquable et scond la sienne avec brutalité et efficacité.

A la fin, ne resta dans le camps que 280 vikings couverts de sang et quelques vikings couvert de sang.

"-Bon maintenant, on charge à l'Est, pour botter le cul des Gothiques!!! On va pas faire attendre mon papa!"

Et les bottes des vikings partirent dans la nuit.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Stand-alone, 1237   Ven 17 Fév - 18:47

Tu as massacrée 800 hommes en en perdant 20 ? Je ne vais rien dire, mais profite en bien, chien de païen ! Wink

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stand-alone, 1237   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stand-alone, 1237
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
» I will stand by your side... [ pv ]
» [Stand] Stand Informatique
» isveig ? and the only solution was to stand and fight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête de Pandrea :: LE JEU :: Jeux écrits-
Sauter vers: