La conquête de Pandrea

Forum de jeux de rôles de toutes catégories
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Continent Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Continent Est   Lun 26 Sep - 16:04



Erebas

Erebas en elle-même fut autrefois une cité relativement prospère vivant du commerce de corail et de thé. Elle disposait d'une flotte et d'une armée comptant des chameliers d'exception. Si la flotte a définitivement été balayée par Illahun, la tradition guerrière des chameliers se perpétue. Ces troupes légères adaptées au désert vont d'ailleurs souvent piller les caravanes de commerce entre Dohilien et Illahun, de même que le royaume voisin de Lerroyo. Les prisonniers sont alors vendus comme esclaves entre tribus en à des caravanes étrangères trop bien armées que pour être attaquées. La ville a été rasée par sa voisine confédérée une centaine d'année plus tôt, mais les murailles sont encore relativement bien conservées. Elle est néanmoins déserte la plupart de l'année, car cible trop facile pour les autres factions. Quelques fois l'an, lors des réunions des chefs nomades de la province. Ceux-ci définissent la date de la prochaine rencontre à chaque réunion et eux seuls sont au courant de cette date. Ainsi, Illahun ne peut profiter de ses espions pour attaquer et piéger les nomades. Ces tribus ne sont pas unifiées, mais la menace de la confédération de Tamascala les a unis dans l'adversité. Évitant les côtes le plus possible afin d'échapper aux raids d'Antinoe, les nomades se déplacent d'oasis en oasis. Ils n'ont pas d'armée à proprement parler, ce qui ne les empêche pas de se défendre férocement en cas d'attaque. Leurs chameliers sont rapides et équipés d'arcs ou de lances. Leur infanterie est principalement composée d'archers et de lanciers légers, les derniers étant dotés de boucliers en osier. Aucun guerrier ne porte d'armure, plus encombrante qu'utile dans le désert.
Il n'est pas rare de les retrouver dans les rangs d'Illahun en tant que mercenaires. La gestion des oasis, des ressources naturelles et de la défense est décidée par les chefs de tribus lors de leurs fameuses réunions, ce qui apparente le système politique à une oligarchie à l'échelle du pays. Au sein d'une tribu, le patriarche fait loi, et peut être condamné à l'exil si il n'a pas su diriger les siens efficacement.
Les oasis sont les seuls zones réellement viables à l'exception des côtes. Nul indication ne sera donnée à un étranger pour les trouver, et ceux qui ont essayé sont bien souvent morts de soif. L'invasion de ce territoire est donc suicidaire et sans intérêt économique.
Population estimée : 60.000


Lerroyo

Encore plus désertique que celle d'Erebas, cette province n'est peuplée que grâce à des cactus qui prodiguent suffisamment d'eau aux nomades que pour atteindre la dizaine d'oasis dispersées sur le territoire. Ces cactus sont d'ailleurs source d'alcool fort et d'un thé relativement fade. La population est exclusivement nomade comme celle de la province d'Erebas avec laquelle escarmouches et commerce vont de bon train. L'armée est similaire à celle de leurs voisins occidentaux, à cela près qu'ils n'ont pas une culture aussi poussée des raids de chameliers.
Lerroyo est une cité côtière qui échappe aux attaques d'Antinoe par le biais de tours mobiles. Globalement similaires à des tours de sièges, elles encadrent les tentes des pêcheurs et les rares troupeaux d'ovins. Elles sont reliées par des palissades amovibles.
Il est important de noter que la province comporte plusieurs nappes de pétrole affleurant à la surface. La ressource est utilisée non seulement pour des rituels sacrés ou pour s'éclairer, mais  surtout pour se défendre. Les flèches badigeonnées de pétrole peuvent facilement être enflammées et incendier les navires ennemis. Les pêcheurs disposent de même d'amphores de ce liquide qu'ils déversent en arc de cercle autour de leur côte en cas d'arrivée de flotte ennemie. L'imprudent qui franchirait le cercle verrait aussitôt celui-ci s'enflamme depuis la côte et sa retraire coupée.
Population estimée : 35.000


Royaume de Dangten

Il fut un temps où ce royaume séculaire s'étendait bien plus au sud et à l'ouest. Désormais, sans cesse attaqué par Vultica et l'Empire Piacapotzin il ne compte plus que trois cités. La plus nordique, Dohilien, domine une grande oasis au sud du désert de Vanyamen. Ses échanges commerciaux fructueux avec Illahun l'ont rendu riche et capable d'engager des mercenaires pour repousser les Golemis venus de Vultica et dissuader sa prospère voisine du Nord de l'envahir. On considère que la ville est la capitale économique du royaume. Haseln est située à la limite entre une forêt de type tropical humide et une plaine plutôt sèche. C'est la capitale politique et là où siège le roi. Enfin Cripiteng, la capitale  militaire, est une cité fortifiée bordant  le fleuve Le royaume est riche en or, cuivre, ivoire et colorants, et commerce également esclaves et peaux de crocodiles. Le climat varié mais chaud est propice à une faune variée de type désertique ou de savane, parmi laquelle éléphants, chameaux, zèbres, crocodiles, panthères, guépards, rhinocéros et aigles de Dohilien. Comme Illahun, le royaume dispose d'animaux de guerre. A vrai dire, les dangtenis surclasse les confédérés à ce niveaux. Illahun s'arrange depuis des années pour exciter les Golemis afin qu'ils pillent ces terres, de sorte que les dangtenis ne puissent devenir trop puissants. De plus, l'accès à la mer ne leur étant pas garanti, le royaume peine à se maintenir malgré sa force apparente. Autrefois il disposait de mines d'étain dans les monts Noldenis, désormais sous contrôle des Golemis et d'Issy. Des échanges commerciaux entre ces peuples avides d'or et les dangtenis garantissent un certain approvisionnement de ce métal, qui, couplé au cuivre dont Haseln possède un gisement dans les monts Hitlar, permet d'équiper leurs guerriers avec du bronze. Leur population est d'environ 350.000 âmes, et leur armée compte près de 20,000 hommes. C'est donc une armée plus que conséquente. L'empire Tiacapantzin nécessite cependant que cette armée défende le territoire. Leurs tacticiens ne sont pas incompétents, et leurs soldats sont des hommes de métier. La lance courte et la hache sont leurs armes de prédilection. L'amure est faite de cuir bouilli recouvrant une sorte de gambison, leur casque couvre quasiment tout le visage à l'exception des yeux et leur bouclier est de forme octogonale. Leurs archers ne sont pas non plus à sous-estimer, sans parler de leurs chevaucheurs de rhinocéros (les Dheanürs) et de leurs éléphants de forêt. En vérité, Illahun a besoin de ce royaume pour occuper les golemis et l' empire Tiacapantzin le temps de gagner en puissance.

Dobethem

Rivale d'Illahun durant des siècles la ville dominait la mer de Calyran avant l'annexion de Krutsebe par son ennemie. Sa flotte fut définitivement écrasée et la cité n'a jamais pu retrouver son prestige d'antan. Néanmoins elle contrôle encore la moitié de la baie et gère de nombreux villages de pêcheurs ainsi qu'un réseau de fortins. Les Golemis descendus des monts Noldenis ont récemment franchit la forêt de Marganei après avoir exterminé les guerriers mimigans . Depuis, ils nuisent au commerce entre les deux cités côtières qui pourtant étaient en bon termes. Le territoire que Dobethem conserve est essentiellement un désert ainsi que le Nord de la forêt de Marganei. La ville se soucie relativement peu de cette partie non côtière du pays, mais l'apport d'épices, d'encens, de soie et de peaux de crocodiles est source de profits. Bien qu'Illahun contrôle la mer et prélève une taxe sur les navires de commerce, c'est par cette voie que les échanges sont les plus sûrs. Il est à noter que la côte du territoire est parsemée de phares pièges. Disposés quelques km à l'intérieur des côtes aux endroits les plus critiques, ils sont sources de nombreux naufrages de navires étrangers qui sont alors pillés. La plupart de ces biens piratés sont alors vendus.
L'armée de Dobethem fut essentiellement composée de mercenaires qui accompagnaient un noyau de soldats citoyens. Désormais, l'argent se fait plus rare et la plupart des peuples autrefois sujets au mercenariat préfère servir Illahun ou se sont unis, comme c'est le cas des Golemis. Privée de la flotte de guerre qui faisait sa fierté et de ses guerriers, la ville s'est vue contrainte d'imposer un service de conscription. Néanmoins, la population du territoire étant estimée à 60.000 habitants à peine, la situation semble critique pour le petit pays. Les conscrits ne sont pas très efficaces au regard des peuples voisins, et l'absence de minerais sur le territoire pèse encore un peu plus sur le sort de Dobethem. Un protectorat sous l'égide d'Illahun semble devenir une nécessité.


Vultica

Deux ethnies peuplent le territoire : Les Golemis et les Lukavetis. Les deux races sont nommées « peaux grises » par leurs voisins en raison de leur coutume voulant qu'ils se badigeonnent cendre et encens sur la peau. Ethymologiquement « golemi » vient de « gôl » (grand) et « emih » (puissant). « Lukaveti », au contraire, vient de « Lukâh » (petit) et « vetih » (malin). Les Golemis sont remarquablement constitués. Hauts de plus de 2 m, très massifs, ils contrastent avec les Lukavetis, dépassant rarement 1,6 m et très frêles. Rien d'étonnant à ce que les premiers dominent les seconds. En réalité, les Lukavetis sont asservis et n'ont aucun droit. Des révoltes ont déjà été mâtées à nombreuses reprises au cours de génocides massifs. On peut d'ailleurs soulever une étrangeté démographique au sujet de ce peuple. Aussi bien les Golemis que les Lukavetis semblent avoir un taux de fertilité surprenant. Ainsi, malgré les raids incessants qu'ils mènent, ils seraient plus de 250,000 sur les territoires de Vultica et d'Issy.
Affectant les montagnes et les forêts denses, ils vivent dans des conditions pénibles, se nourrissant de la chasse, de la cueillette, mais surtout de leurs troupeaux. La région est en effet riche en faune de savane tels que zèbres, gnoux, etc... Le mont Vultica étant un volcan encore en activité, leurs terres sont fertiles à cet endroit, pourtant les peaux grises méprisent le travail de la terre autant qu'ils craignent de réveiller les démons infernaux qui y dorment.
Ils vénèrent deux dieux cyclopes : Nadôlush et Udârh. Nadôlush est le dieu du feu et du soleil. Les peaux grises craignent sa terrible colère, lui qui déverse des torrents de laves et libère des démons des entrailles de la terre. Pour éviter son courroux, les Golemis sacrifient quotidiennement des Lukavetis sacrilèges au Dieu. La cérémonie fait usage du soufre présent en quantité sur la montagne pour faire exploser les victimes sacrificielles. Les restes des Lukavetis sont mêlés à de l'encens avec lequel se badigeonnent les deux ethnies. Nadolûsh observe son peuple le jour de son oeil unique qui voit tout (le soleil). Udârh est le dieu de la guerre. Chevauchant un rhinocéros, il parcourt le monde durant le jour et veille sur les peaux grises la nuit (la lune représente son oeil).   Elles préfèrent donc se battre lorsqu'elles se sentent au centre de l'attention du dieu, c'est à dire lors des nuits de pleine lune. Les chevaucheurs de rhinocéros golemis (les Apan'onârhs) sont l'élite sacrée du dieu. Pour en venir à l'armée, elle est séparée en deux castes. Les Golemis méprisent les armes de jets, aussi utilisent-ils les Lukavetis pour faire usages de frondes, javelots et arcs courts. Ceux-ci sont aussi mobiles que rusés, et tout étranger pénétrant la forêt de Slatanür est rapidement taillé en pièce par leurs pièges. Ils servent généralement à affaiblir l'ennemi lors d'une bataille, et sont bien souvent massacrés par les Golemis lorsque l'adversaire et assez affaibli à leur goût, ou simplement lorsqu'ils n'ont plus envie d'attendre. Les Lukavetis ne portent pas d'armure ni de bouclier, préférant la fuite au corps à corps. La deuxième caste est constituée de troupes lourdes. Des affrontements ont souvent lieu entre Marganei et les Golemis pour prendre possession de deux gisements de minerais dans les monts Noldenis. De fait, ce sont les seuls gisements de cuivre et d'étain de la région. Lorsque les Golemis en ont le contrôle, leurs troupes sont équipés d'armures de bronze sommaires. Sinon ils se battent sans armures. Leur nature belliqueuse est en effet assez coûteuse en ressources de métal. Leurs boucliers sont composés de bois. Ils n'affectionnent pas les armes d'hast, préférant de loin des massues renforcées de pointes de bronze ou d'obsidienne.
Les peaux grises adorent guerroyer. C'est même la seule occupation des Golemis exempts des travaux qu'ils imposent aux Lukavetis. Aussi envahissent-ils fréquemment leurs voisins quels qu’ils soient. Leur démographie ne s'en voit pas touchée, et on suppose que la guerre contribue à maintenir chez eux une pression démographique constante.
Située sur le mont qui porte son nom (Vultica Ghôr) la capitale contraste avec le reste du territoire. Si la plupart des locaux habitent dans des huttes ou des cabanes, le centre de Vultica est splendide. En effet, les Golemis maîtrisent parfaitement le travail du marbre. Seuls les plus nobles (les Moki Ghôrods) peuvent habiter dans des habitations faites de marbre. Une statue à leur effigie trône bien souvent devant leur demeure afin que tous saches qui y habite. Le reste des Golemis (les Grâganis) vit en périphérie dans des demeures de bois, et les Lukavetis dans des sortes de bidonvilles aux abords de la cité.
Chose plus surprenante encore que le travail du marbre, celui de la soie est maîtrisé par les Lukavetis qui le tisse à l'aide de vers à soie. Les meilleurs tisseurs ont le privilège d'habiter près des Golemis et de jouir de certains de leurs droits, comme celui d'assister à des jeux tels que des combats entre fauves et Golemis, ou des mises à morts.
Le système politique est lié à la noblesse des Golemis. Plus ceux-ci ont prouvé leur courage, plus leur statut est élevé. Le plus noble siège comme roi (Gosphôr) à Vultica et règne sur les deux territoires des peaux-grises. Il demande des rapports aux nobles de moindre statut. Lorsque ceux-ci désirent accéder à son titre, soit le Gosphôr reconnaît la plus grande bravoure de son concurrent, soit il l'affronte en duel à mort.
Les peaux grises abhorrent l'eau. En effet, être mouillé implique de perdre leur couleur grise et donc la protection de leurs dieux. Un Golemi dont on voit la couleur de la peau est aussitôt maudit et banni du clan. La pluie les effraie donc au plus haut point, sans parler de la mer. Si les plus braves des leurs ont récemment traversé la forêt de Marganei, ils n'ont pas encore établi de village aux abords de la mer, se contentant de piller les caravanes transitant de Marganei à Dobethem. Les conditions d'hygiène sont donc déplorables, mais paradoxalement, leur tradition étant ancestrale, la nature a déjà prélevé son dû et les survivants sont immunisés à la plupart des maladies. On suppose que seuls les plus robustes ont survécu, d'où la force des Golemis. Les Lukavetis disposeraient d'un système immunitaire extrêmement performant. Le risque de transmission d'épidémies à d'autres peuples existe et tous leurs voisins craignent leurs violentes incursions.


Marganei


Le nom de la ville provient du migiganeo « Mara » qui signifie Cité, et « Ganei » qui signifie étoiles.
Les migiganei (enfants des étoiles) sont un peuple très particulier. Ils n'ont pas à proprement parler de système politique, ni même de gouvernement ou de castes. La plupart de leurs lois sont tacites, et presque rien n'est officialisé. Marganei fut la première communauté migigane. Depuis, de nombreuses autres colonies se sont établies le long des côtes, souvent mal accueillies par leurs voisins. Chaque village est guidé par un « Turo » (guide). Celui-ci n'a pas d'autorité effective, mais ses conseils sont généralement suivis. Cela va de l'interprétation des rêves à un conseil du domaine affectif en passant par du jardinage et de la philosophie.
Il n'existe pas de scolarité en tant que tel, ni de métiers. En réalité, chacun fait sa part de travail pour la communauté en fonction de ses capacités. Par exemple, un homme fera plus souvent des travaux comme le labour ou le défrichage, alors qu'une femme se retrouvera dans les potagers, avec les troupeaux, etc. Les travaux sont effectués en alternance. Ainsi, un enfant travaillera par exemple au tissage le matin, se reposera l'après-midi, préparera à manger au soir et fera encore d'autres choses les jours suivants. Personne n'est supérieur à personne, les enfants ont autant à apprendre des adultes que l'inverse. D'ailleurs, chaque soir, les habitants d'un même quartier ou village se réunissent si ils le désirent pour enseigner des paraboles, raconter des légendes, donner des conseils ou philosopher. Ensuite, chacun dort dans la case de son choix, pourvu qu'elle ne soit pas remplie. Les villageois passent donc de villages en villages, y compris à Marganei, et chacun contribue au savoir commun. Comme rien n'est officiel, le mariage n'existe pas. Tous peuvent coucher avec l'être qu'ils désirent, qu'il soit du même sexe ou non, et peu importe son âge. On retrouve ainsi des cas de polygamie, des couples, etc qui peuvent être aussi bien durables que très brefs. La consanguinité n'est pas évoquée, mais les mouvements de populations constants ainsi que l'absence de liens familiaux permettent de l'éviter. Par ailleurs, un enfant qui naît fait partie de la communauté, mais n'est pas lié à ses parents. Il pourra apprendre et évoluer avec qui il le désire.
Cette civilisation est à la fois en marge du monde et très ouverte. N'importe qui peut intégrer ou quitter la communauté, quel que soit son origine. On retrouve ainsi des pirates reconvertis, des marchands blasés, des soldats déserteurs, etc qui désirent tenter leur chance. Le commerce est également très présent entre villages et avec l'extérieur, en particulier avec Laen et Dobethem. L'absence de monnaie oblige les échanges à s'effectuer par le biais du troc. Les produits les plus exportés sont l'encens, le lin, la soie, les colorants, le thé, les épices et les huiles. Néanmoins, l'artisanat migigan est très varié : poteries, cordonnerie, tisserie, peintures, etc.
Si ils disposent de nombreux navires de pêche, les migiganei n'ont pas de flotte de guerre et dépendent de Laen pour les protéger. L'armée, purement défensive, est très hétéroclite et non professionnelle. Chacun, c'est à dire aussi bien les adultes que les enfants, femmes comme hommes participent à plusieurs entraînements militaires de leur choix par semaine. En moyenne un homme s'entrainera six heures par semaine. Le travail du bronze leur est accessible, mais c'est de dure lutte que ces mines des monts Noldenis sont exploitables. Les golemis devraient bientôt prendre l'ascendant et définitivement repousser les mimiganei qui, sans le bronze, ne pourront espérer survivre. Il faut noter l'absence de professionnalisme de leurs troupes qui bien que très polyvalentes (chaque soldat à sa spécialité) et légères ne font pas le poids lors de batailles rangées. Leurs guerriers sont potentiellement compétents dans les forêts de leur territoire car ils les connaissent bien, de même qu'une partie des monts Noldenis, mais restent profondément pacifistes. De même, les mimiganei vivent pour servir leur communauté, ils n'ont donc pas vraiment de pensées individualistes et égoistes par rapport à d'autres peuples. La fuite leur semblerait donc aussi insensée que la guerre qu'ils sont malheureusement obligés de pratiquer pour permettre le maintien de leurs traditions.
Les mimiganei sont athées. Ils ne croient pas en la vie après la mort, ni en la réincarnation. Ils se fient en revanche aux étoiles pour prendre des décisions, parfois très importantes comme l'engagement d'une bataille ou l'endroit où s'établira la colonie ou le campement (une partie de la population est encore nomade). Le Turo de chaque village dispose de la carte des étoiles ancestrale complétée quotidiennement par les mimiganei et mise en commun lors de grands rassemblements. Chaque mimigano se voit attribuer une étoile à sa naissance, ainsi les anciens deviennent des points de repères pour les générations suivantes. Lorsque le ciel est dégagé, les habitants se retrouvent naturellement sur la zone la plus dégagée de leur lieu de bivouac pour observer les étoiles et méditer, parfois des heures durant. La culture de plantes halucinogènes n'étant pas proscrite, certains les utilisent pour interpréter les étoiles lors de tels rassemblements.
On estime à 150 000 habitants la population du territoire.


Empire Piacapotzin

Cet empire de taille inconnue est géré d'une main de fer par des... pygmées. Ceux-ci, malgré leur nom, ne ressemblent qu'assez peu aux tloxcolèques. C'est un peuple extrêmement agressif si l'on pénètre sur son territoire, qu'il maîtrise d'ailleurs à la perfection. Les peuples de Pandrea connaissent leurs trois cités les plus méridionales  : Tlanhuicoli, Nataxokitlhuicoli

et Huitzilxokitl.
Leur société est assez fermée, assez inconnue également. On sait qu'ils vivent en symbiose avec leur environnement, méprisant les peuples qui n'ont pas de respect pour la nature. Ils ne tuent les animaux que pour survivre ou passer d'un statut social à un autre. Ils ne pratiquent pas de sacrifices, et vénèrent la nature sauvage qu'ils protègent avec hargne. Presque exclusivement composés d'archers dont les flèches sont enduites d'un poison redoutable, les Piacapotzins sont aussi redoutables en forêt qu'incompétents sur un champ de bataille. Ils n'ont ni armures, ni armes métalliques, ni art de la guerre. Il ne faut pas se croire à l’abri de leurs invasions pour autant, car ils sont discrets comme des lynx et extrêmement agiles. On les a déjà vu escalader des murailles et massacrer les gardes. On les dit également nyctalopes. En effet, il semblerait que ce peuple soit presque aussi actif la nuit que le jour. Leur armée dispose de plus d'un atout de taille  : les éléphants de guerre. Parfaitement apprivoisés, ces pachydermes tissent des liens très forts avec leurs cornacs. Si le royaume de Dangten dispose également de ces monstres, les pygmées les maitrisent beaucoup mieux. En revanche, l’appui militaire que reçoivent les éléphants dans une armée dangtenise est très différent et permet à ce royaume de contenir les piacapotzin. Pour le moment, leurs voisins les ont arrêtés au niveau de grandes rivières que les éléphants rechignent à traverser. Les pygmées n'ayant pas de connaissances maritimes, ils éprouvent des difficultés à prendre pied sur l'autre rive. Peu doutent cependant qu'ils y parviendront. Paradoxalement, le plus grand espoir des peuples de cette partie du continent réside dans les golemis qui contiennent l'armée pygmée. Les effectifs de l'empire sont inconnus, mais on compte environ 300 000 pygmées sur ces trois territoires.
Les piacapotzin pratiquent l'agriculture avec modération, généralement là où un incendie récent a aménagé une clairière. Ils préfèrent vivre de la chasse et de la pêche, ainsi que de la collecte de fruits. Très agiles, ils accèdent facilement aux branches les plus hautes à la façon des singes avec lesquels ils sont en compétition à ce niveau.
Leur artisanat comprend le travail des restes d'animaux consommés ou morts de façon naturelle comme des peaux de crocodiles, de l'ivoire, du corail (très peu). Ils produisent également du thé, du sucre, des épices, du lin et de la soie. Ces traditions leurs sont pour la plupart apportées des prisonniers qu'ils capturent parmi les peuples voisins.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.


Dernière édition par Bisol von Sint-Omer le Dim 30 Nov - 10:28, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsékelkan
Empereur Tloxcolèque
avatar

Nombre de messages : 1694
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 12/11/2010

Personnage
Points de vie:
160/160  (160/160)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
12/12  (12/12)

MessageSujet: Re: Continent Est   Lun 26 Sep - 17:47

:ok:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich le Troll
Grand Inspecteur Inquisiteur des Tribunaux
Grand Inspecteur Inquisiteur des Tribunaux
avatar

Nombre de messages : 1636
Age : 28
Blason de l\'équipe :
Honneur :
76 / 10076 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 10/08/2007

Personnage
Points de vie:
250/250  (250/250)
Défense:
20/20  (20/20)
Attaque:
19/19  (19/19)

MessageSujet: Re: Continent Est   Lun 26 Sep - 18:44

Nickel, bravo Bisol.

Tu veux des bannières ?

_________________
Sketch blog · Geek blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Mar 27 Sep - 19:46

Edité Wink
Oui Heinrich, je veux bien des bannières Wink

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Mer 28 Sep - 21:28

Vultica édité.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Jeu 29 Sep - 20:23

Vultica réédité (400 000 -> 250 000)

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich le Troll
Grand Inspecteur Inquisiteur des Tribunaux
Grand Inspecteur Inquisiteur des Tribunaux
avatar

Nombre de messages : 1636
Age : 28
Blason de l\'équipe :
Honneur :
76 / 10076 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 10/08/2007

Personnage
Points de vie:
250/250  (250/250)
Défense:
20/20  (20/20)
Attaque:
19/19  (19/19)

MessageSujet: Re: Continent Est   Jeu 29 Sep - 22:05

Ah, après cette ******* d'étendard de Nekhen, celui-ci fait du bien. C'est Vultica, s'il en ont un.

_________________
Sketch blog · Geek blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Ven 30 Sep - 21:48

Le blason est joli, on pourrait le réutiliser. Par contre, je verrais des tons soit gris soit feu pour Vultica, avec des notions telles que le soleil, la lune et surtout leur volcan.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich le Troll
Grand Inspecteur Inquisiteur des Tribunaux
Grand Inspecteur Inquisiteur des Tribunaux
avatar

Nombre de messages : 1636
Age : 28
Blason de l\'équipe :
Honneur :
76 / 10076 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 10/08/2007

Personnage
Points de vie:
250/250  (250/250)
Défense:
20/20  (20/20)
Attaque:
19/19  (19/19)

MessageSujet: Re: Continent Est   Ven 30 Sep - 22:52

Bah en fait c'est deux blocs de marbre. Un gros pour les golemis, et un fin écrase par l'autre pour les lukavetis. Le vert ça peut se changer, évidemment.
Le soleil et la lune, tout le monde a ça sur son étendard, mais le volcan, ça peut être chouette. Je verrais. Le danger c'est que le dessin doit à la fois être primaire et lisible.

_________________
Sketch blog · Geek blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Sam 1 Oct - 13:48

Tu peux changer les couleurs en gris sur fond orange par ex. Et changer le carré en triangle pour mimer le volcan.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Lun 3 Oct - 17:22

Edité, avec ajout de Marganei.
heinrich : veille à ce que Laen aie une flotte pour protéger les mimiganei Wink

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Lun 3 Oct - 18:56

Edité avec l'Empire Piacapotzin

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Mar 6 Déc - 18:08

J'attire l'attention de TARIK sur Issy. Si tu peux me donner ton aval pour fusionner le concept d'Issy et de réfugiés lukavetis ca m'arrange.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: Continent Est   Jeu 15 Déc - 14:39

Hey!!

Je palrai dans mon idée d'Issy justement d'un peuple fuyant d'une invasion/massacre et trouvant refuge dans des cavernes, donc mon aval est presque naturel et s'accorde très bien dans ton magnifique travail! :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Continent Est   Jeu 15 Déc - 20:16

Parfait, je m’attellerai très bientôt à introduire Issy, tu pourras évidement m'aider à la compléter Wink

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Continent Est   

Revenir en haut Aller en bas
 
Continent Est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il se passer des scrutins sur le continent noir? Est-ce l'image d'Haiti?
» Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]
» Rp sur le continent interdit [Terminé]
» [Continent Sud] Vers Bara Magna
» [Continent Nord] Disparitions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête de Pandrea :: LE JEU :: Le contexte de départ :: Factions :: Les indépendants-
Sauter vers: