La conquête de Pandrea

Forum de jeux de rôles de toutes catégories
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 province : la Kjildorie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsékelkan
Empereur Tloxcolèque
avatar

Nombre de messages : 1694
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
30 / 10030 / 100

Date d'inscription : 12/11/2010

Personnage
Points de vie:
160/160  (160/160)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
12/12  (12/12)

MessageSujet: province : la Kjildorie   Ven 24 Juin - 20:22


Le royaume de Kjildorie
Le royaume de Kjildorie fût l’un des plus puissants royaumes des provinces du nord. Vivant par le pillage de ses voisins de l’ouest et s’entendant avec ses voisins de l’est, ce royaume développa de grandes villes et des clans guerriers pour piller leurs voisins de l’ouest. Malheureusement, le maître de la tour de Korlt et les ossans mirent fin à la lignée royale de Kjildorie et le royaume de Nuema refusa de les aider. Aigri par leur souffrance, ils eurent du mal à survivre. Ils se rassemblent désormais, vivant cachés et prêts à éliminer quiconque entrerait dans leurs terres.

Chronologie de la Kjildorie :
43-97 : guerre entre les différents clans de Kjildorie
100 : premier roi kjildorien au pouvoir
114 : organisation des clans guerriers et dressage des yacks
178 : amitié avec le peuple de Nuema
214 : des cavaliers de Kjildorie attaquent la province de Korlt.
215 : des cavaliers de Kjildorie s’en prennent aux provinces de Frilap et Tyflae.
267 : défaite de soldats kjildoriens dans la province de Korlt
268 : fort de son succès, le seigneur de Korlt attaque la Kjildorie, début des hostilités entre les deux royaumes
289 : fin des hostilités avec la Kjildorie, le roi de Rhumio démet la famille de Korlt de ses fonctions
318-324 : attaque de cavaliers tyflaens sur la Kjildorie, ceux-ci ne rentrent pas dans le territoire et se contentent d’harceler les forces de pillage.
400-431 : le royaume de Rhumio met un pacifiste à sa tête, les kjildoriens en profitent pour mettre à sac Tyflae.
432 : le roi de Rhumio meurt et son fils déjoue une attaque surprise kjildorienne.
409 : puissante attaque kjildorienne sur Tyflae, les kjildoriens rencontrent les amazones. Les deux camps s’attaquent dès que possible.
490 : la kjildorie attaque Tyflae mais les cavaliers ne peuvent pas pénétrer dans les cités fortifiées Tyflae.
526 : bataille contre les tyflaens aux portes d’une ville, les tyflaens remportent la victoire de justesse. La Kjildorie commence à essayer de trouver d’autres manières de faire la guerre.
634-642 : attaques violentes sur la province de Korlt, ceux-ci développent de meilleures armes et les kjildoriens se retirent après des années de pillage et de massacre gratuit.
812 : la Kjildorie attaque et espère capturer Tyflae, elle doit renoncer après deux ans de siège inutiles sur la capitale.
836-889 : Tellar le pacifiste monte sur le trône, il prône la paix et les pillages des royaumes de l’ouest cessent.
985-1000 : la tour noire de Korlt attaque la Kjildorie. Sûr de sa victoire, le roi envoie plus de la moitié de l’armée attaquer celle de Korlt, en une nuit près de deux tiers d’entre eux meurent à cause d’ossans engagés par la tour noire. L’armée tente de retenir l’avancée de Korlt mais elle n’y arrive pas. Korlt arrive jusqu’à la capitale où les restes de l’armée tentent de protéger leur souverain mais la plupart meurt empoisonné par les ossans. La ville est détruite pierre par pierre. Les rares survivants du royaume qui ne se comptent qu’en milliers tentent de rallier le royaume de Nuema pour trouver de quoi survivre.
1003 : Nuema tire à vue sur les kjildoriens sans fournir d’explications. Les survivants ne savent pas quoi faire.
1005 : dans les camps de réfugié, naît Xoltar 1er ,celui qui unifiera les réfugiés.
1010-1012 : les réfugiés se battent en différents groupes pour avoir de la nourriture, on parle de cannibalisme, de sectes maléfiques et autres choses peu agréables.
1015 : le compte Vanrel trouve les réfugiés, il dirige les survivants de l’armée royale et amène encore plus de réfugiés dans la région.
1017 : Vanrel est obligé de planifier des offensives sur les terres Ossans pour nourrir la population. Celles-ci sont un franc-succès au début mais petit à petit, les ossans massacrent les pillards kjildoriens.
1020 : Vanrel crée un plan ingénieux pour voler des réserves de grain à Nuema mais il a besoin de soldats d’élite. Xoltar est parmi eux.
1021 : à la faveur de la nuit, une vingtaine d’hommes d’élite s’infiltrent dans le royaume de Nuema, ils tuent les soldats ennemis et parviennent à fuir avec plusieurs sacs de grains sans éveiller de soupçons.
1025 : Nuema découvre que les kjildoriens pillent les provisions d’hiver des soldats de la muraille et crée un piège pour capturer leur chef.
1026 : Vanrel est capturé mais Xoltar lui tire une flèche dans le cœur pour éviter que Nuema apprenne ce qu’elle veut. Xoltar rassemble les réfugiés et leur fait signe de le suivre s’ils veulent vivre. L’exode du peuple kjildorien commence.
1027 : Xoltar réussit à éviter plusieurs groupes de poursuivants de Nuema.
1030 : le peuple est de retour à la capitale, Xoltar crée la première ville souterraine de Kjildorie lorsqu’ils doivent se cacher des ossans qui patrouillent dans la région tout comme les esclavagistes de Korlt.
1030-1100 : les villes souterraines se créent partout sur le territoire abandonné de l’ancien royaume, on cultive les légumes grâce aux courants souterrains et en utilisant ingénieusement des miroirs cachés dans les ruines.
1102 : Xoltar meurt après presque 100 ans de vie. Le peuple lui fait une tombe immense et le vénère comme un héros.
1104 : les cavaliers kjildoriens et l’armée kjildorienne est recrée par le successeur de Xoltar : animède.
1112 : les cavaliers kjildoriens battent plusieurs pillards korltiens et même un ossan isolé.
1113-1249 : le peuple kjildorien grandit jour après jour, son armée ne cesse de croître et l’espoir gonfle les cœurs. Tous travaillent dur pour que leurs descendants ne vivent pas dans la peur. Le peuple de Kjildorie est méfiant envers quiconque voire hostile mais il est sûr de sa survie.

Le peuple kjildorien :
Vivant caché sous la terre la plupart du temps, les habitants de Kjildorie sont craintifs et affichent clairement une haine envers les inconnus. Peu nombreux, leurs cavaliers sillonnent les plaines afin de s’assurer qu’aucune armée ennemie ne vienne les ennuyer, des couloirs souterrains sous les villages et villes permettent aux kjildoriens d’empoisonner les réserves d’eau ou de voler la nourriture ennemie. Les mythes et légendes sur la Kjildorie aident à s’assurer que personne ne vienne sur leurs terres en dehors d’ossans cherchant on ne sait quoi.
Le peuple de kjildorie produit des légumes grâce à des plantations cachées dans les ruines, des champignons et de l’élevage de poissons dans les grottes souterraines et chasse le yack. Ils utilisent énormément le cuir de yack pour faire des habits solides, ils utilisent les pierres cachées souterraines (obsidienne) pour faire les pointes de leurs armes. Le rare métal échangé avec Nuema est conservé comme relique par les grands généraux kjildoriens. Eux, seuls manient les épées d’étain.

La population croit aux cultes des éléments et à la vie après la mort. Ils pourraient facilement devenir chrétiens si l’ordre ou les Rus arrivaient jusque chez eux. Ne disposant que de peu de choses pour s’occuper, ils s’entraîner tout le temps ou travaillent en permanence, ce qui fait que l’armée est très réactive.


L’armée Kjildorienne :
Chez les kjildoriens, on retrouve deux organisations armées ; les forces de défense et les forces frontalières. Les premières s’assurent de la protection de chaque ville cachée et ne se battent que rarement face à des armées organisées. Peu équipées, elles sont néanmoins courageuses et les attaques surprises et les rumeurs de fantômes sur la Kjildorie les aide facilement.
Les secondes vivent en clan sur yack pour la plupart et attaquent toute personne étrangère à vue.

Les forces de défense :
Les fantômes : vêtus de tenues sombres en cuir, armés d’épée ou lance d’obsidienne et de bouclier de bois. Ce sont des hommes qui profitent de la surprise et de la peur pour vaincre l’ennemi. Organisé en petite unité d’une dizaine d’hommes.

Les spectres : vêtus de tuniques souples en cuir brun, armés d’arc de taille diverses et de flèches à pointes d’obsidienne, ils s’assurent que nul ennemi ne parvienne à s’échapper. Ils sont organisés en groupes suivant la taille de leurs arcs (courts, moyens, longs).

Les geists : portant des tenues arborant des motifs funestes et morbides (généralement ont l’apparence d’un squelette) en cuir bouilli, portant un casque en forme de tête de mort, maniant le trident ou la hache, ils se jettent sur l’ennemi avec férocité et frénésie. Rassemblé puis lâché sur l’ennemi.

Les forces de défense sont adeptes des attaques de nuit et de la guérilla.

Les forces frontalières :
Les cavaliers kjildoriens : forme l’essentiel des soldats des forces frontalières. Dispose d’armes et d’armures variées mais généralement disposent d’armure de cuir renforcée, d’un arc (de taille variable), de flèches de tout acabit mais surtout de leur trident rituel. Certains usent d’haches, boucliers ou encore de filets mais cela reste très variable. Généralement, on reconnait le chef au meilleur équipement. Ils n’hésitent pas à piller les morts pour avoir du meilleur matériel, c’est comme cela qu’on retrouve parfois des armes ossans, des armures korltiennnes ou des épées de nuema chez eux.

Les abandonnés : laissés derrière quand leur yacks sont tués au combat ou juste pour ralentir l’ennemi, ce sont des hommes qui s’embusqueront et qui causeront le plus de dégâts possible avant de mourir ; abattre le chef d’un groupe ennemi, empoissonner l’eau,…


Les effectifs ; depuis presque 200 ans, la population a grandi mais reste de faible taille, elle ne compte en effet que 80 000 habitants mais il faut savoir que l’ensemble de ceux-ci est prête à se battre pour défendre leurs terres. C’est pourquoi il ne faut pas espérer les convaincre de se rendre. On peut escompter 20 000 cavaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
province : la Kjildorie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête de Pandrea :: SUGGESTIONS ET QUESTIONS :: L'univers-
Sauter vers: