La conquête de Pandrea

Forum de jeux de rôles de toutes catégories
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Versghala 1.5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mylyagre de Cranog
Havyarix de Versghala
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 25
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Versghala 1.5   Sam 4 Juin - 21:16

Voilà, je vous propose une description un peu plus étoffée de Versghala. Les paragraphes suivis d'un astérisque ont été écrits par notre bon Flynt d'Ilahun.
A venir: description détaillée des unités de l'armée et leur équipement. Bisol: Effectifs ?

Voici voilou:



L’île qui abrite la cité confédérée de Vergshala est sans doute l’un des endroits les plus paradisiaques de Pandréa. Ah, les côtes de sables fins où il fait bon se prélasser grâce à une légère brise constante, les forêts luxuriantes et les prairies en fleurs ! Cette île ferait sans doute l’objet d’une intense activité touristique si elle n’était occupée par la peuplade la plus belliqueuse, orgueilleuse, sans merci et esclavagiste de la zone : les Versghales.

Ceux-ci, bien qu’organisé en démocratie selon la tradition tamascalaise, ont totalement orienté leurs vies et leur culture vers la guerre dans tout ce qu’elle a de plus brutal et sans détour.

Culture


Dès leur plus jeune âge, les garçons sont sélectionnés en fonction de leurs aptitudes à se battre et à commander d’autres hommes. Jusqu’à l’âge de quatorze ans, ils sont formés par leurs familles respectives. Ensuite de quoi, ils sont pris en charge par la cité durant une période de cinq ans correspondant à la durée minimum du service militaire que doit effectuer tout citoyen mâle versghale. Après cette période, les jeunes hommes sont enrôlés soit dans l’armée de terre, soit dans la marine, soit dans les forces de maintient de l’ordre (l’affectation définitive dépendant de leurs compétences) bien que quelques uns choisissent de se lancer dans la politique ou le commerce (d’armes). Les femmes sont également formées au combat mais de manière moins intensive et n’ont jamais accès au service puisque leur rôle en tant que combattante se résume à la protection du foyer.

Pour pallier au gouffre financier qu'est l'armée, Versghala a créé ce qui est devenu une institution: l'esclavagisme. Tous les prisonniers de guerre sont vendus comme esclaves, souvent à l'ouest où les acheteurs paient chers pour avoir comme gardes du corps de solides barbares venus de l'est, tels les skaers. Au début petit marché hebdomadaire, le marché aux esclaves de Versghala se tient tous les jours sur la place centrale de la ville. D'étals en étals, toutes les populations s'y retrouvent et toute la gamme de prix est couverte. Acheteurs du monde entier, vous y trouverez votre bonheur.
Malheureusement, l'esclavagisme apporte aussi sa vermine. Fumiers, mercenaires en tout genre, les rues de Versghala grouillent de ces types louches prêts à vendre pères et mères pour quelques pièces de cuivre. S'y promener seul la nuit équivaut presque à un billet gratuit pour visiter le marché aux esclaves de l'intérieur...*
Les masses d’esclaves que l’on peut trouver à Versghala ne sont, bien évidemment, pas considérés comme des citoyens puisque les sages de la cité ne leur accordent pas le rang d’humain. Quoique méprisés, ils sont relativement bien traités par leurs maîtres qui savent qu’entretenir un objet permet de l’utiliser plus longtemps. On distingue deux sortes d’esclaves : les esclaves privés qui appartiennent à une famille et vivent sous leur toit et les esclaves publiques qui sont au service de l’état et vivent dans l’un des cinq ghettos de la ville. Ces ghettos sont fermés par de grandes grilles et surveillés en permanence par des gardes et des chiens nekheniens.

En matière d’économie, la plus grande fortune de la ville appartient à la Guilde des Forges. Cette guilde privée est mandatée officiellement par le gouvernement pour fournir toutes les armes, toutes les armures et frapper la monnaie de la cité. On comprend donc bien la prospérité d’une telle entreprise…Et rien d’étonnant à retrouver le maître de la Guilde parmi les sénateurs les plus influents.

Autres lieux de grand brassage monétaires : les arènes. On en trouve pratiquement dans chaque quartier et les familles nobles en possèdent dans leurs demeures. C’est dans ces endroits que se pratique le sport favori de la cité, le pugilat versghale. Il s’agit d’un style de combat extrêmement violent regroupant des techniques de lutte au sol et de frappes pied/poing. Les pugilistes sont équipés de bandes de cuirs épais qu’ils enroulent autour de leurs poings et de leurs tibias. Les combats sont organisés soit entre pugilistes, soit contre un esclave ou encore contre un animal sauvage.

Il existe deux universités à Versghala qui font en réalité office d’écoles d’officiers pour les hauts-gradés de l’armée versghale qui y sont formés par les meilleurs tacticiens. Il est cependant également possible d’y apprendre la philosophie et la physique mais sans toutefois atteindre le niveau des autres cités dans ces domaines.

Finalement, la religion d’état est quasi-monothéiste puisque centrée sur la divinité tutélaire de la cité : Maakhmet. Ce dieu est représenté avec la tête d’un lion cornu avalant les prisonniers ennemis et foulant du pied les cadavres des ennemis de Versghala. Son nom est la contraction de deux mots du dialecte versghale : Maak qui signifie épée et Hmet qui veut dire casque. Autrement dit : le dieu préside aux arts de l’épée et du casque. Une autre interprétation possible est basée sur l’homonymie avec le mot Mahakmet qui veut dire Grand Désordre (de Maha « grand » que l’on retrouve dans Mahavyarix « grand roi des terres »), c’est-à-dire : la bataille. Les cultes sont organisés plusieurs fois par ans et comprennent des fêtes orgiaques, des jeux du cirque et des sacrifices d’esclaves en l’honneur du puissant dieu guerrier. Bien entendu, comme dans toute cité tamascalaise, toutes les religions de Pandréa sont représentées et possèdent au moins un autel dans l’enceinte de la ville.

En résumé : les citoyens versghales sont des soldats qui parviennent à allier une relative austérité (en comparaison avec l’opulence des autres cités de Tamascala) et un orgueil démesuré provenant d’une éducation passée dans le mépris des esclaves et des impotents. Beaucoup sont convaincus d’appartenir à l’élite de Pandréa, des hommes forts physiquement et moralement, bien loin de la molle décadence d’autres nations plus anciennes. De plus, la morale versghale, se basant sur le culte de la virilité, est phallocrate et homophobe. Au sein de la classe des citoyens, le mérite compte d’avantage que la naissance ce qui permet à certaines familles de s’enrichir proportionnellement à l’avancement militaire de ses membres mais aussi à d’autres de sombrer dans la déchéance si elles produisent des rejetons inaptes au combat.

L’armée

Les militaires de Versghala sont réputés et connus dans presque tout Pandréa. Bien qu'ils n'aient pas des cuirasses aussi performantes que les gothiques, les cottes de mailles utilisées sont particulièrement efficace. La cotte de mailles type du Versghale est faite d'anneaux rivetés, un en six. Cela permet d'avoir des protections de poids moyen pour une sécurité importante. Un gambison vient toujours perfectionner la protection du soldat. Armés de longues piques, de javelines, d'arcs composites, d'arbalètes lourdes, de pavois, d'épées, de haches ou de fauchards, les soldats sont tout simplement hétéroclites et les bataillons sont regroupés selon les spécialités. L'entraînement dans les casernes est régulier et sans pitié, les plus faibles étant relégués dans des troupes dites "de la mort", soit des bataillons suicides et dont le seul moyen pour un soldat de s'en sortir étant de survivre à une bataille. Versghala sait que sa force repose sur son hégémonie et que son infanterie constitue le squelette de cette puissance, alors le budget alloué à cette part de l'armée est plus qu'imposant, il est colossal... Mais pas aussi colossal que l'argent dépensé en fournitures pour la marine et pour la cavalerie. Avez-vous déjà entendu parler des Glycaons? Si oui, vous savez que vous ne voulez absolument plus jamais avoir affaire avec eux. Si non, laissez-moi vous dire une chose: si vous les voyez, fuyez. Il fut un temps où la confédération s'est battue avec les Changpas. Ce fut une défait cuisante pour Versghala, car les lignes de la cité s'étaient fait enfoncé par les buffles des Changpas. Décidés que cette humiliation ne se repasserait plus jamais, une solution a été découverte: le Glycaon. En simple, c'est un taureau... Monté d'un soldat surentraîné armé soit d'une pique soit d'une masse d'hast. C'est une arme redoutable que personne ne voudrait avoir à affronter, car même les chevaliers gothiques auraient de la peine à arrêter une charge de cette ampleur; masse et vitesse sont les deux composantes de ces terribles tueurs montés.
Et si les Glycaons vous font peur, attendez d'entendre parler de la flotte versghale. Des navires avec fort tirant d'eau, des catapultes de précisions sur les gaillards d'arrière, voici de quoi faire le cauchemar de quiconque voudrait approcher de la cité avec de mauvaises intention...*


En plus de l’armée régulière, la cité dispose de forces de maintient de l’ordre qui veillent à la bonne marche de la ville. A savoir : pas de propagande subversive, pas d’incitation au désordre, pas de rassemblements, pas de tapage. Ils sont équipés de matraques en chêne, de pavois et d’arbalètes et portent un uniforme noir agrémenté d’une cape bleue (souvenir de leur ancienne fonction de gardiens des docks). Le gouvernement à pris soin de sélectionner les moins malins des soldats pour leur laver le peu de cervelle qu’ils avaient jusqu’à les transformer en fanatiques monomaniaques du respect des lois et de l’ordre…Bon, soyons lucides, ce sont aussi des amateurs de prostitués et des alcooliques notoires qui déclenchent plus souvent les rixes qu’ils ne les résolvent.

Détails des unités et leurs effectifs :

Voici la description de quelques unités standards de l’armée versghale. Par standard, il faut comprendre qu’il s’agit de l’affectation officielle qu’un soldat peut recevoir. Mais, les généraux de Versghala ont depuis longtemps compris que l’art de la guerre repose sur la capacité d’adaptation et que la victoire se remporte en innovant. Ainsi, un piquier est également un bon archer et un tirailleur saura se battre comme un diable avec une épée. Des nouvelles unités sont sans cesses crées et d’anciennes démantelées, mais celles qui sont décrites ici sont celles qui sont parvenus à s’implanter comme valeurs sûres :

Infanterie (environs 6000 hommes)

Piquiers Versghales : ossature de l’armée versghale. Ces hommes sont équipés de cottes de mailles rivetées, de gambisons, de casques, de knémides et de protections d’avant-bras en plate ainsi que de spallières. Leur armement se limite à une demi-pique (3m) et à une épée. Les trois premiers rangs sont protégés par des pavois tandis que les suivants possèdent une bocle qui est portée au côté tant que l’unité n’est pas brisée.

Tirailleurs : Chaque unité de piquiers est soutenue par un groupe de tirailleurs moins équipés (épée, bocle, spallières) et spécialisés dans le tir à l’arc et à la javeline. Ils permettent, entre autres, de briser les charges adverses et d’harceler les flancs ou le dos des formations ennemies.

Tailleurs : Non, rien à voir avec quelqu’un qui fabrique des jolis costumes en velours. Ces hommes là sont les plus massifs de l’armée et sont équipés d’armes comme le bec de crebin, la doloire ou le marteau qu’ils utiliseront pour éclater les premiers rangs des unités ennemies. Ils peuvent également servir à protéger les coins des piquiers.

Joueurs de lames : Les nobles de Versghala entretiennent depuis des siècles une tradition de duellisme qui vire souvent à l’obsession. Ceux qui s’entraînent nuit et jour au noble art de la longue espee versghale (arme inspirée des épées longues gothiques mais dont la lame a été affinée et sensiblement allongée) deviennent de redoutables guerriers qui peuvent se révéler d’une grande utilité sur le champ de bataille.

Unités montées (environs 2000 hommes)

Chevaucheurs de Glycaons :La redoutable et tant estimée Armée des Buffliers versghales. Une institution militaire et culturelle qui n’accepte dans ses rangs que les meilleurs des meilleurs (avec mention). Pas la peine de s’étendre, leur niveau d’excellence martiale et d’efficacité sur le terrain (et leur orgueil) sont au-delà des mots.

Eléphants & Grenadiers : Versghala a acheté une dizaine d’éléphants à Illahun récemment. Et la cité compte bien en faire le fer de lance de sa fierté militaire. Les bêtes sont bardées de cuir bouilli et clouté (et pas avec des petits rivets…) et portent une nacelle transportant des archers et des javeliniers. Au sol, des soldats d’élite équipés de grenades de feu grégeois empêchent quiconque de s’approcher des mastodontes. Toutefois, ils n’ont pas encore servi lors d’un conflit de grande ampleur car les généraux y tiennent beaucoup trop pour les envoyer au front. Il semble donc que les pachydermes soient destinés à la défense de la cité.

En plus de ces unités, Versghala engage de temps à autres des équipages de corsaires de sang bien que la chose soit rare tant la cité exècre le mercenariat.

Relations avec les autres cités

Versghala se considère comme le bras armé de la Confédération de Tamascala, lui fournissant soldats sanguinaires et officiers compétents, mais se sait dépendante de l’argent et du savoir des autres cités.

De bons rapports sont entretenus avec Ilahun et Antinoe puisque ce sont les deux principales cités à injecter de l’argent dans la machine de guerre versghale.

Nekhen est perçue comme une nation de planqués apathiques résolument barricadés derrières leurs hautes murailles comme une bande de pleutres encore plus méprisables que les Gothiques pourrissant à Gnosia.

Quant à Tebtunis…D’un point de vue versghale il s’agit là du plus gros rassemblement d’impotents anémiques dont la laideur n’a d’égale que leur famélique suffisance intellectuelle. Leur insupportable faiblesse dont le symptôme le plus criant est leur philosophie de femmelette est plus qu’un argument en faveur de leur anéantissement pur et simple en tant que peuple et culture.




Dernière édition par Mylyagre de Cranog le Sam 18 Juin - 20:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithridas
Patriarche de Nekhen
avatar

Nombre de messages : 328
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
50 / 10050 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 28/05/2011

Personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Défense:
1/1  (1/1)
Attaque:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Sam 4 Juin - 22:48

En tant que joueur normal : SUPER!!!
En tant que gouverneur de Tebtunis : A MORT!!!
(il faut savoir faire la part des choses^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylyagre de Cranog
Havyarix de Versghala
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 25
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Sam 4 Juin - 22:52

Merci :ok:

et oui...cha va schaigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Dim 5 Juin - 14:10

Voilà, ça c'est bien :ouioui:
On penserait à faire un blason par ville ou pas ?

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithridas
Patriarche de Nekhen
avatar

Nombre de messages : 328
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
50 / 10050 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 28/05/2011

Personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Défense:
1/1  (1/1)
Attaque:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Dim 5 Juin - 14:12

Je suis pour personnellement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylyagre de Cranog
Havyarix de Versghala
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 25
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Dim 5 Juin - 15:01

+1

Bon, ben si ça va bien, je poste la description des forces bientôt et on transfère tout ça dans le topic consacré à Tamascala. Mais sinon...quels sont les effectifs de Versghala ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Dim 5 Juin - 20:53

Ha, oui, les effectifs. Peu... avec 70 000 citoyens Versghales, ça fait environ 40 000 hommes. Tebtunis a 3000 guerriers en continus, tu en as environ 8.000 depuis que les confédération te permet de les maintenir en t'utilisant comme bras armé principal. Autant dire que cela vaut facilement 15.000 pillards vikings, 30.000 tloxco et un peu moins de l'équivalent gothique. Il vous manque l'expérience sur le champ de bataille, les confédérés préférant les affrontements maritimes.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylyagre de Cranog
Havyarix de Versghala
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 25
Blason de l\'équipe :
Honneur :
60 / 10060 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Jeu 16 Juin - 22:58

édité.

Reste:

- cartographie

- flotte

- armement

- éventuellement étoffer le texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: Versghala 1.5   Ven 17 Juin - 7:04

Parfait merci... bon, je vais me méfier de ceci hein....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Versghala 1.5   

Revenir en haut Aller en bas
 
Versghala 1.5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête de Pandrea :: SUGGESTIONS ET QUESTIONS :: L'univers-
Sauter vers: