La conquête de Pandrea

Forum de jeux de rôles de toutes catégories
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'arrivée d'un viking

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: L'arrivée d'un viking   Mer 20 Fév - 15:24

En ce froid hiver, les tempêtes font rages dans la mer du Nord, les éclairs zèbrent le ciel d’une noirceur infernale, et les paysans des côtes sont bien heureux de ne pas avoir à prendre la mer…
Mais leurs regards ne portent pas assez loin pour voir, à quelques kilomètres seulement de la côte, le fier navire qui lutte contre les éléments déchaînés. Déjà cinq marins ont été emportés et leur âme a rejoint Aegir, qui les tourmente en ce moment même…
Les hommes du Nord tentent de faire accoster leur fier drakkar sur la côte. La pierre solaire, précieuse aide des vikings, a été emportée par une vague fatal avec le fier Svensson, leur hersir, et ils sont perdus, mais luttent encore…

Soudain, une lueur leur apparaît, un signe des dieux, pensent-ils, qui veulent sauver ceux d’entres eux qui restent. Des mains s’activent sur les rames, un bras fait plier le gouvernail, et le navire se tourne vers la lumière, et pique droit dessus. Le drakkar traverse les vagues, mais soudain, une autre vague se dresse devant eux, mais faite de granite noir, et la lueur flotte au dessus…
Les hommes hurlent, et dans un fracas de fin du monde, le navire s’écrase contre la falaise…
Un homme pourtant lutte, accroché désespérément à un morceau, la tête de dragon, mais il sait qu’il ne tiendra pas longtemps, le poids de sa cotte de maille, de son épée et de son bouclier qu’il a passé par crainte des naufrageurs l’entraînent lentement mais sûrement dans les profondeurs… Un grand choc qui lui agresse l’épaule, et pour ce naufragé, tout devint noir…

« Steng, steng, steng ! »
Comment ça, steng ? Cela n’est pas le bruit que devrait faire le palais d’Odin.

Tarik releva la tête, faisant tomber son casque par la même occasion, et tomba nez à nez avec… une mouette le regardant comme un déjeuner potentiel. Il la chassa d’un geste de la main, et son épaule le ramena à la réalité. Le naufrage lui revint en mémoire, et comprit qu’il était le seul survivant. Son épée avait certes pris l’eau de mer, mais elle restait utilisable.
Il se releva, et observa la plage, retrouvant du même coup son bouclier, qui avait été arraché de son dos lors de son « atterrissage » sur la plage.
Il alla donc le ramasser, et monta en direction de la plaine, bien décidé à apprendre ou il se trouvait. Par chance, il avait déjà commercé de nombreuses fois avec cette région appelée Bell-gik, enfin, il croyait que c’était le nom qu’on lui donnait.

Une fois la butte escaladée, il se rendit compte qu’il avait sous-estimé l’impact que le naufrage avait eu sur ces forces, il retira sa cotte de maille, la déposa sur l’herbe surplombant la plage, et commença à prier les dieux de l’avoir épargné du naufrage.


Sur les côtes, l’aube commençait à poindre, et les piaillements des mouettes venaient concurrencer le bruit de la houle se brisant sur les falaises, vagues jouant avec les débris de ce qui fut il n’y a pas si longtemps un fier langskip norrois qui fendait les mers tel un goélands les cieux qui partait pour l’île verdoyante de l’ouest de l’Angleterre. Donc le bruit des mouettes réveilla Tarik.

Le jeune homme se releva, il semblait avoir une vingtaine d’années toute au plus, clignant des yeux dans la lueur de l’aurore reflétée par les flots. Enfin ouverts, ils révélèrent des iris d’un noir de jais qui se confondait avec la pupille, en total contraste avec les cheveux de feu qui lui tombaient jusqu’aux épaules.
Il se gratta la barbe de trois semaines qui lui recouvrait les joues, s’étira, bâilla longtemps à mâchoire déployée, et observa le paysage qu’il n’avait pas eu le loisir de contempler, car il s’était assoupi lors de ces remerciements à ses nombreux dieux, vaincu par le sommeil et la fatigue due au naufrage. Mais maintenant, il se sentait d’humeur conquérante, et surtout affamée, son estomac étant persuadé qu’on lui avait tranché la gorge.

Il passa sa cotte de maille, ceignit sa lourde épée, plus large et avec des quillons plus court que les habituelles épées, et attacha son bouclier rond dans le dos.
Le paysage devant lui ne lui était pas familier, lui qui avait grandi dans un pays de monts et de fjords, malgré les quelques contactes qu’il avait déjà eu avec se sol.
En effet, un mot lui venait à l’esprit en contemplant son pays d’exil forcé : plat.
Mais le petit village qui se dressait à a peine quelques toises de là lui plaisait bien, il se dirigea donc d’un pas rapide mais quelque peu chaloupé, la faute à de trop longues semaines passées en mers, écrasant au passage un malheureux escargot ayant eu l’imprudence de se poster sur le trajet de sa botte.

Après une petite demi-heure de trajet à peine, il arriva dans le village et dans ce monde qui allait l’accueillir pendant de nombreuses années…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 26
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un viking   Ven 22 Fév - 11:29

Je te lis demain, car avec ce pc de Mortecouille, ça gache le plaisir. Mais merci de participer, je m'y met aussi dés demain normalement (ici je vois rien, mon écran est minuscule (en fait, tout est trop grand et sombre)

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'arrivée d'un viking
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête de Pandrea :: LE JEU :: Jeux écrits-
Sauter vers: