La conquête de Pandrea

Forum de jeux de rôles de toutes catégories
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La revanche de Bisol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Jeu 19 Juin - 16:43

Tarik était de très, mais alors de très mauvaise humeur. Déjà, à la place de la ville peu défendue et mal fortifiée qu’il espérait trouver se dressait dressée sur un nid d’aigle une énorme citadelle quasi imprenable, et défendue par des centaines, voir des milliers d’hommes. Même si ils n’étaient pas aussi bien armés et entrainés que les chevaliers s’étant engouffré dans les territoires de l’empire, ils allaient pouvoir opposer une farouche résistance. Et un siège sur la durée permettrait aux renforts d’arriver.

Et de plus, les lynx qu’ils avaient coincé étaient sorti, en Vräala lui demandait de venir participer à la bataille. Il ne voulait pourtant pas lever le siège de sitôt, mais il lui fallait aller marcher sur les lynx pour ne pas abandonner son lieutenant et du même coup une occasion de prendre en tenaille ces maudits occidentaux. Il ordonna donc de dresser une énorme double palissade de pieux effilés qui rendraient suicidaire une sortie des défenseurs de Gnosia, et une deuxième qui préviendrait l’arrivée d’un troupe lynx venant de l’extérieur de la ville.

Tarik confia le commandement des hommes restant assiéger Gnosia à un certain Uruk’hi, un vétéran et sergent des sangliers. Il saurait retenir des assauts même en règles des éventuels chevaliers assaillant les palissades. Et le produit des pillages lui permettrait de tenir durant plusieurs mois en cas de besoin. Lui-même repartit sitôt le début des travaux avec la majorité de ces troupes d’élites et une moitié des hyènes, ce qui laissait encore plus de 500'000 hommes assiégeant Gnosia. Pas assez pour faire un assaut en règles, mais suffisamment pour dissuader toute assaut de la part des défenseurs.

Tarik marcha longtemps, pour être sur de ne pas être en retard à la bataille. Quant enfin les éclaireurs signalèrent à peu de distance la présence des lynx, et celle des troupes de Vräala. Enfin un affrontement allait avoir lieu, et le prix du sang allait pouvoir être payé par ces maudits chevaliers….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzébuth le possédé
Orden Marschall
Orden Marschall
avatar

Nombre de messages : 71
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
87 / 10087 / 100

Expérience de rôliste :
29 / 10029 / 100

Date d'inscription : 06/09/2007

Personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Défense:
1/1  (1/1)
Attaque:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Jeu 19 Juin - 19:03

Rapelle-toi que j'ai mon plan diabolique... 🅱

Je suis très rusé. En fait j'ai même deux plans, et j'avancerai le premier:

Gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Ven 20 Juin - 18:41

C'est de la ruse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mer 2 Juil - 15:37

Si vous répondez pas, je vous préviens, je mords!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mer 2 Juil - 18:16

Je tape. NB : orage pour le moment, j'espère finir à temps.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mer 2 Juil - 19:25

Je continue à avancer, j'attend votre signal pour l'attaque.








Fort de cette formation, nous avançâmes à marches forcées en direction de Gnosia. La capitale était encore distante de près de 300 km, et, ne voulant pas épuiser mes hommes, j’avais ordonné un train acceptable, dit déplacement « trotique ». Nos soldats avaient alors à parcourir 35 km par jour, bagages sur les chevaux qui ne portaient pas leurs cavaliers.
La troisième nuit, Belzébuth vint me trouver, près des chevaux contre lesquels les soldats dormaient quand ils n’étaient pas blottis sur le sol boueux, à peine réconfortés par une couverture grossière.
Nous n’avions pas de tentes en raison du poids de celles-ci et du ciel dégagé qui nous était offert. Seuls les moustiques et un certain stress venaient troubler les nuits des chevaliers, entrecoupées de tours de garde. Sur la centaine de millier de combattants de l’Ordre, 25 000 était toujours de faction à la fois. Les autres devant toujours garder leurs armes à portée de main, ainsi que leurs armures. Le mur de vouges faisait ainsi office de palissade mouvante et meurtrière.
Mon second me secoua, me tirant instantanément de ma somnolence. Déjà, je portai la main à mon épée, mais la silhouette noire que j’avais en face de moi m’empêcha de poursuivre mon geste en posant un pied métallique sur ma lame.
-Du calme, Bisol.
Je reconnu la voix de mon fidèle lieutenant, et me calmais aussitôt.
-Belzébuth ? Qu’il y a-t-il de si important que ça ne puisse attendre demain ?
Il y eu un temps de réflexion, puis :
-Je suppose que j’avais peur que je n’oublie mon idée à mon réveil. Tu sais, la nuit est parfois étrange et porteuse de symboles et de mystères.
-Comme toi, si l’on y réfléchit bien. Bon, explique moi ce qui t’oblige à me réveiller à cette heure … matinale ou tardive, je ne sais pas.
-Et ça n’a d’ailleurs aucune importance, coupa t’il. Je pense que notre manque de tireurs va poser problème, Bisol.
J’allais répliquer, mais il fit un geste de la main, m’indiquant qu’il allait s’expliquer.
-J’ai un peu réfléchis à la question, tandis que cette maudite chaleur m’empêchais de m’endormir, et…
-Tiens tiens, étrange de la part d’un démon des enfers comme toi. Ainsi, tu souffres d’insomnies comme ton pauvre vieux maître Bisol ?
-Cesse donc tes railleries, répliqua t’il d’un ton sec, en pinçant sa lèvre.
Bien que je fusse plus gradé que lui, je considérais avant tout Belzébuth comme mon ami, et ne pris pas en considération le caractère insolent de sa remarque. Je préférai l’écouter.
Quand il fut sûr que je n’en placerais pas une de plus, il entrepris de me dévoiler ses réflexions.
-Bien. Donc, Bisol, tu n’es pas sans savoir que notre code nous … interdit de faire usage des armes à distance comme l’arc, la fronde, etc, jugées « indignes d’un vrai chevalier ». Or, c’est bien gentil tout ça, mais, l’efficacité des archers n’est à prouver : c’est un fait. De nombreuses batailles ont accordée la victoire à l’armée la plus hétérogène. Certes, nous avons nos phalanges. Nous avons nos cavaliers. Nous avons nos fantassins. Nous avons un commandement tenu par des grands généraux, mais eux, ils ont une qualité que nous n’avons pas, cher ami : L’absence de scrupules sur le champ de bataille. Que tu te refuse à pille leurs terres, à violer femmes et enfants, soit, c’est sans conséquences dramatiques. Mais sur un champ de bataille, même si nous sommes souvent vainqueurs, nos pertes sont souvent infligées par notre honneur handicapant dans certaines conditions. Pour n’en citez que quelques unes : Ne pas tuer un homme désarmé, ne pas attaquer dans le dos, ne pas si, ne pas ça… C’est bien joli, mais, permet moi l’expression, c’est stupide, c’est du crétinisme, de l’obstination grossière.
Visiblement, mon second était remonté. Je hochai la tête, bien conscient de tout ces faits, qui, je devais l’admettre, étaient on ne peut plus fondés.
-Et que suggère tu, mon ami ?
-Oublier certains points du code lors des batailles. Du moins, lors des batailles décisives.
-Ainsi, tu prônerais l’utilisation d’archers, par exemple ?
-Oui, mais pas d’archers « chevaliers ». je pense, Bisol, à des auxiliaires.
-Des auxiliaires ? Des mercenaires, ou des alliés tels ceux des Romains au tant de leur république ?
-Les deux. Tu as envoyé des hommes en terre neutre, ne l’oublie pas. Or, leurs archers sont réputés pour leur qualité. De mon côté, je peux, si tu m’y autorise, former une légion personnelle. Ni les alliés ni ma légion ne seraient des chevaliers, ni même des compagnons. Mais ils seraient de notre côté. Pas de code à respecter pour eux, donc. Qu’en penses tu.
-Je pense, mon ami, que ce n’est plus de mon ressort. Je dois en référer à grand commandeur, qui …
Mon second m’empoigna vivement.
-Est-ce la chaleur qui te fait perdre la tête Bisol ? Tu sais pertinemment que tu es l’officier le plus gradé de l’Ordre en ce moment !
-Tu as raison, je divaguais. Mais, non, tu oublies les 12 Illustres Elus !
-Et pourquoi les mentionnerais-je ? Ils n’ont pas bougé le petit doigt pour agir !
-Ce n’est pas là leur tâche ! C’est le mien ! Ils ne sont chargé que des affaires politiques, de gestion, etc…
-Et, quand bien même, ils sont au même niveau que toi dans la hiérarchie, et la nomination de ces corps armés est de ton ressort !
-Une telle décision doit être prise par l’Hochmeister, Belzébuth, elle implique beaucoup !
-Mais va tu enfin comprendre qu’il n’est PAS LA !!! Il est en croisade, et je doute fort qu’il en revienne jamais, si tu veux mon avis !
-Là n’est pas la question.
Silence.
-Je pense que tu as raison, Belzébuth, mais j’impose une condition à cette forbanterie : ce ne seront que nos alliés, pas des membres de l’Ordre.
-Morbleu, et que crois tu que je t’ai dit précédemment ? Bien évidement qu’ils ne seront pas membres de l’Ordre !
-Soit, parlons plutôt de ta légion. Qu’envisage tu de former ? Des fantassins, des archers,…?
-Des monstres. Je veux 666 hommes d’élite, rompus aux arts du combat et presque déshumanisés tant leur entraînement sera poussé. Des monstres te dis-je. Ils feront 18 heures d’exercices par jour, et…
-Oulà, doucement. Ne crois tu pas que tes … actions passées – et présentes d’ailleurs- t’ont déjà mis dans une situation délicate ? Et puis, tu rêves mon ami ! 18 heures par jour ? Avec les temps de repas, ça leur laisse moins d’une demi-douzaine d’heures de sommeil par nuit !
-Ce qui est amplement suffisant, ne crois tu pas ? Combien d’heures de sommeil crois tu que j’ailles par nuit ?
-Heuuu… Disons, au moins 6 heures, 6 minutes et 6 secondes, non ?
-Cesse donc tes sarcasmes, idiot. Je dors 3 heures par nuit.
-Hein ? Et moi, ma mère est encore vierge, tu étais au courant Belzébuth ?
-Tu commences à m’échauffer les oreilles. Crois tu que je te mente ?
Nouveau silence.
-A la réflexion, non. Je ne suis visiblement pas arrivé au bout de mes surpris avec toi, pauvre démon de l’Ordre… Mais qui te dis que tes hommes en feront autant ?
-Tu crois que je vais engager des lopettes comme toi pour faire partie de l’élite de l’élite ? Ces hommes seront des surhommes, ou seront virés. Les plus faibles seront impitoyablement éliminés. Mais, je ne vais pas te faire un plan détaillé du planning de ma future école … diabolique.
-Non, en effet. Ce n’est pas nécessai…
A ce moment, un messager surgit de l’ombre, encore essoufflé par sa course.
Je tendis la main vers lui, mais il donna le parchemin à mon second.
Décidément, songeais-je avec une pointe d’ironie, je vais finir par croire que c’est lui, le chef des Lynx.
Il parcouru rapidement le message du regard, puis donna congé au messager qu’il gratifia d’une bonne bourrade.
-Bisol, cria t’il presque, c’est magnifique !
-Qu’est-ce donc, ta commande de lasagnes est arrivée ?
-Mieux ! Ces sacrés maîtres architectes m’ont concocté ce dont je rêvais ! Vois par toi-même.
Il me fourra le parchemin sous le nez, manquant de m’éborgner.
-Oulà, du calme ! Morbleu, comment peut tu donc y voir par cette nuit noire ? Je ne suis même pas capable de distinguer où il est écrit quelque chose !
Mon second sembla alors sortir une torche de Dieu sait où, et l’alluma en soufflant dessus.
-Tiens. Moi, en tant que nyctalope, je n’ai pas besoin de ces outils préhistoriques.
-Oui, et bien, les nique-salope, là, il va cessez d’être hautain et m’expliquer ce que signifient ces dessins. Là, d’accord ce sont des engins de tir. Mais ces chariotes, là ?
-Ce sont ces même engins, mais démontés, et c’est cela la nouveauté géniale ! D’après Mordred, le Sublime Maçon, il ne faut pas plus d’une heure pour les remonter u les démonter ! Nous pouvons donc les emmener en campagne, et même, sur le champ de bataille ! Il nous suffit alors de choisir une position parfaite, de la fortifier, puis de monter ces engins, après avoir placé notre armée. Parfait, non ?
-De fait, mon ami, c’est là une idée à creuser.
-Ne me parles plus de trous, j’en suis sevré !
-Par les Saintes Couilles du très haut, c’est la journée des blagues à la gueux aujourd’hui, ou je me trompe ?
Nous éclatâmes d’un rire gras et nous quittâmes sur cette note positive.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Ven 4 Juil - 15:49

2 choses.

-Un trébuchet ne peut tirer que 4-5 rochers par jours, en conptant les réglages pour le tir. Ensuite, il lui fat bien une journée pour être monté.

-Les hommes, au rythme de 3 heures par nuit, tiennent une semaine au maximum, et après, ils tiennent une heure avant de mourire de fatigue sur le champ de bataille. Et uniquement les plus résistants. Pour te donner une idée, j'ai passé 1 nuit de six heures, pendant que mon frère en avait une normale, ben j'avais 1/3 de seconde de retard sur chacun des coups qu'il me portait. Pas viable au combat. Mais après, si t'en mêle la magie démonique, je le ferais aussi...

Voilà, voilà, sur ce moi, je vais commencer à penser mon RP.

Et très bien le nouveau fond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vräala
Jarl
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 30
Blason de l\'équipe :
Honneur :
72 / 10072 / 100

Expérience de rôliste :
22 / 10022 / 100

Date d'inscription : 08/01/2008

Personnage
Points de vie:
210/210  (210/210)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
22/22  (22/22)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Sam 5 Juil - 1:47

J'aime bien ton texte Bisol!

Mais en tout cas je ne veux pas voir ton élite démoniaque sur le champ de bataille, elle ne sera pas prête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Sam 5 Juil - 16:06

-On a plein de trébuchets. Enfin, on aura plein de trébuchet. Pas pour tout de suite, loin de là.
-Son unité d'élite sera prête d'ici deux-trois ans, pas de soucis ^^
-Seb peut réellement dormir 4 heures par nuits. Il le fait depuis ... 4 mois.
-Ils dormiront environ 6 heures par nuits, ce qui est acceptable.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Dim 6 Juil - 12:55

Ouais alors, ça va... Je te ferais un RP... plus tard^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Dim 6 Juil - 14:05

C'est qui qui me tannait pour que je fasse le mien rapidement ? Laughing

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Dim 6 Juil - 18:58

Tarik était perplexe… Les rapports indiquaient pourtant que tout allait se dérouler pour le mieux, mais maintenant, à l’heure de l’affrontement qui allait décider de toute la campagne, il doutait. C’était pourtant rare, car de toute sa vie, même lorsqu’il s’était retrouvé seul survivant de son équipage au large de toute côte connue, jamais il n’avait pensé échouer.
Et là, face à ces maudits chevalier qui l’avaient forcé à s’exiler, qui avaient tenté de lui arracher ces croyances, il doutait. Il se devait de réussir, de prouver qu’il pouvait les vaincre, malgré leur armement et leurs tactiques millénaires…

Le plus gênant pour Tarik était bien la phalange, car la cavalerie, une fois immobilisée, se ferait taillé en pièces, et l’infanterie de contacte ne tiendrait pas la distance face à des milliers de sauvages déchaînés, malgré que leur niveau d’entraînement, et surtout d’armement était supérieur… Il devait se résoudre à casser la phalange avant de pouvoir partir à l’assaut, mais pour faire cela, il fallait de la réflexion. La seule faiblesse de l’armée gothique était sa lenteur, et sa grande rigidité, ainsi que son code d’honneur… Il fallait miser là-dessus, mais les cavaliers coupaient déjà beaucoup d’options… Surtout que les forêts n’étaient pas très nombreuses en territoire gothique… Mais il allait faire avec, et renvoyer cette armée chez elle, la queue entre les jambes !

Les archers hyènes et autres tirailleurs allaient finalement avoir une utilité certaine… Il allait charger la majorité des tirailleurs d’agresser le flanc droite de la phalange, provoquant ainsi des pertes et forçant le général adverse à renforcer ce côtés, car il craindrait une attaque sur ce côté un peu affaiblit, mais dans le même temps, il enverrait une équipe de sangliers féroces et impressionnant à souhait charger l’autre côté de la phalange un peu amoindri.

Le général de l’armée adverse était intelligent, Tarik le savait, et éventerait tout de suite la ruse, et renverrait immédiatement des renforts pour éviter de se faire balayer à revers, et c’est uniquement à se moment-là que Tarik se lancerait à l’attaque. Mais pas seul… Vräala devrait aussi attaquer à ce moment là à un autre flanc, pas soupçonné de subir une attaque, et donc à la fois dégarni par les soldats envoyés en renfort non seulement au côté amoindri par les tirailleurs, mais aussi au flanc assailli par la petite troupe de Sangliers. Ainsi, Tarik allait pouvoir briser un des coins de la phalange et ainsi permettre aux sangliers de pouvoirs prouver leur supériorité, en attaquant, se repliant, lançant une volée de javelots, jusqu’à que les gothiques, dans leurs lourdes armures se reforment, et se voient, sous peine de se faire déchiqueter par les tirs, chargent, et les Sangliers se rueraient au contacte, et ainsi de suite…

Les sangliers et hyènes étant en avantage numérique flagrant, les troupes gothiques seraient épuisées bien avant la fin des combats, et mourraient donc, ou alors se verraient contrainte de se rendre, mais cela Tarik en doutait….

Ces plants présentés et envoyé à Vräala, Tarik partit prier les dieux de la guerre de lui accorder la victoire qu’il devait à tous les peuples libres, et aiguiser son épée, qui allait pouvoir se repaître du sang des gothiques…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Dim 6 Juil - 20:58

Nous éclatâmes d’un rire gras et nous quittâmes sur cette note positive.
Je ne parvins cependant pas à trouver le sommeil. Les propos de Belzébuth avaient ébranlés ma confiance. La phalange était t’elle suffisamment efficace face à ces perfides ennemis ?
Le manque d’archer et de mobilité que mon ami avait souligné était en effet une faiblesse. Mais, que faire ? Il nous était impossible de compter sur les pays neutres en ce moment, et les troupes formées par mon second n’étaient encore qu’un vague projet. Le problème des trébuchets restait entier lui aussi : impossible d’en fabriquer d’ici moins d’une semaine.
Nous étions encore à bonne distance de Gnosia, et il me semblait impossible de la rejoindre sans tomber dans une « embuscade » ennemie. Je songeai à mes camarades tombés au combat, et à tous mes hommes présents à mes côtés en cette nuit d’été. Ils se feraient tailler en pièce sous mon ordre, j’en étais certain, même si la fuite ou la reddition paraissaient envisageable. Avais-je véritablement le droit de risquer leur vie pour un combat glorieux mais, si l’on y réfléchissait, qui tenait plus d’une vielle rancœur que d’un intérêt politique réel ?
Peut-être, songeais-je, était t’il temps d’envisager une paix relative entre nos deux peuples. Nos frontières allaient être rétablies à leur point de départ, et de nombreux morts évités.
Certes, la victoire était l’éventualité la plus probable. Il suffisait de serrer les rangs pour que les phalangistes soient immunisés (en grande partie du moins) contre les flèches, mais la cavalerie devait être mobile car les chevaux constituaient des proies faciles. L’infanterie de mêlée pouvait former la tortue [un grand merci aux Romains], mais tout de même…
J’examinai notre formation par quelques croquis sur le sol. Il serait possible de réparer des « brèches » dans les phalanges en détachant divers contingents, mais lesquels ? Détacher d’autres phalangistes c’était dégarnir d’autres fronts, j’en étais bien conscient. Mais, si l’ennemi ne semblait pas s’y intéresser … L’autre option était d’y envoyer des épéistes pour rétablir la ligne et repousser les adversaires hors de la phalange. C’était aussi moins ordonné.
Quoi qu’il en soit, la victoire ne serait certainement pas acquise sans nombreux morts dans les deux camps.
Quelques instants plus tard, je patrouillais devant nos phalanges, m’assurant du bon maintien de la discipline et de l’état des hommes. Mon inspection fut assez réconfortante. Nos « sarrisas » étaient magnifiques, et les Hyènes n’avaient encore goûtés qu’à nos lances dites « grecques », de 3 m de long.


Phalange similaire mais moins bien équipée, et moins impressionnante (on est noir et sang)


-Qui plus est, m’affirma un sergent, elles sont prévues pour dévier certains javelots des rangs, et c’est globalement efficace. Disons, un javelot sur 3 peut être dévié de la sorte, ce qui n’est déjà pas si mal, n’est t’il pas sire ?
En effet, c’était déjà bien. Mais pas assez.

Je voyais déjà la terrible bataille dans mes rêves. Une vision antique de la chose (certainement due à ma formation militaire de tradition antique) où les hyènes étaient équipées à la romaine, et mes troupes à la grecque. La vision était en un certain sens pessimiste, puisque les Hyènes n’étaient pas si bien équipées, et que nous l’étions mieux, mais les tirs des onagres n’étaient pas un soutien dont nous disposerions… Je me rendis également compte que j’avais accordés à mes ennemis de la cavalerie, chose dont ils allaient sans doute manquer, tout en leur retirant les tireurs. Une vision plutôt erronée, en somme.

Je parvins à m’imaginer une scène plus proche de la réalité, mais où les Hyènes étaient trop peu nombreuses. Ou… ou bien cachées ailleurs…. Cela me fit d’ailleurs envisager cette hypothèse. Oui, en effet, mieux valait s’assurer de ne pas laisser de brèche dans notre croix.


Ma vision ne cessait d’évoluer, transformant sans cesse les armées ennemies, et devenant de plus en plus réelle.


Je secouai la tête et fit un geste similaire à celui que je faisais pour chasser les moustiques, tenant d’évacuer ces images de ma tête déjà trop remplie.
Je mis ma main sur l’épaule du sergent, lui disant :
-Courage. L’affrontement est proche, et si votre bravoure et votre discipline ne sont pas ébranlées, nous vaincrons. J’ai confiance en vous, soldats.
-Nous nous montrerons digne de votre confiance, mon général !
Je l’espère, songeais-je. Oui, je l’espère vraiment. En attendant, je vais tout de même faire ce qui me trotte dans la tête depuis longtemps : entamer des négociations. Je me tâte : y aller moi-même serait imbécile, car ils pourraient me tuer ou me garder prisonnier le temps de la bataille. Mais y envoyer un quelconque diplomate rendrait les choses plus difficiles encore.
C’est ainsi que, le plus discrètement possible, je revêtis mon armure, et, paré de mes plus belles armes, j’enfourchai mon cheval pour partir au galop.
Les rangs des phalanges s’ouvrirent à la vue de mon étendard personnel (un lynx posant les pattes sur une balance), mais je vis que les soldats étaient étonnés.
-Ne vous inquiétez pas, je vais simplement en repérage, affirmais-je. Si jamais ne n’étais pas de retour avant demain soir, donner ceci à Belzébuth.
Je leur jetai alors un parchemin sur lequel j’avais écris ma stratégie et mes craintes à mon second, et lui léguais pleins pouvoirs pour commander.
Cela fait, je parti au grand galop dans les ténèbres, et un sentiment de mélancolie m’envahi.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Dim 6 Juil - 23:23

Tu veux vraiment négocier avec moi???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Lun 7 Juil - 10:30

Oui. C'est pas un coup fourré.
Mon argument principal : Les Hyènes vont vous baisez après la bataille, car vous serez affaiblis, et inutiles.

NB : Pour le rp, je précise que nous marchons sur les crêtes (donc, sur les sommets) et donc, on fait de gros détours, mais on est toujours en hauteur (ou presque).
Et, dans le parchemin, il y a, outre plein de conseil, deux formation principales :



En bleu : phalanges
En vert : cavalerie
En mauve : Infanterie
En rouge-orange : Infanterie d'élite
En rouge : vous
Celles d'en haut est "la croix Gothique". Proche de la formation de marche. Elle permet de renforcer les zones exposées (regarde l'épaisseur des phalanges) et de forcer l'ennemi à percer des brêches dans ces zones "rembourrées" ou de s'engoufrer entre deux bras de la croix pour frapper le centre, et être ainsi encerclé par des vouges. L'infanterie rétablit la ligne ou fait des sorties. La cavalerie est sortie pour conserver sa mobilité.

Celle du dessous est celle utilisée par Hannibal à Cannes (en gros). Mais j'hésite car vous êtes plus que deux fois plus nombreux, et vous êtes moins prévisibles que les Hyènes et Romains.

Belzébuth choisira si vous me faisez des emmerdes.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mar 8 Juil - 13:27

Intéressant ça peut être marrant... Et en plus, c'est cohérent... Ben je te liasse RPer le début de la négociation, ou pas... Non, c'est bon, je m'en occupe, mais fudra attendre... Un peu. :çava:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mar 8 Juil - 22:08

Fais moi le début. On fait ensuite la conversation sur msn, et je copier notre discusion pour la foutre ici. NB: Je suis pas les le 10, 11 et 12 GN oblige.

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mar 8 Juil - 23:33

Ok je te fais ça demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mer 9 Juil - 9:06

OK. Mais au matin si possible, dés 15h30 I am not free any more Wink

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mer 9 Juil - 23:49

Bon ben dommage.... Bossé à la buvette toute la journée, mais bon, le temps que tu finisses le GN ça ira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarik Stefanson
Kongr de Skaerling
avatar

Nombre de messages : 2397
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
78 / 10078 / 100

Expérience de rôliste :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 20/02/2008

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
15/15  (15/15)
Attaque:
23/23  (23/23)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Ven 11 Juil - 16:32

Allez, au travail.

Quant un des guetteur signala à Tarik l'arrivée d'un des chefs ennemis, il manqua de s'étrangler. Il y avait quelque chose de louche la dessous. Ce n'était pas l'habitude des gothiques de négocier. Ni la sienne d'ailleurs, il serait mort plutôt que de se rendre. Bon, fuir permettait de rester en vie, mais se rendre, non merci.

Deux choix s'offrait à lui. Ou le tuer tout de suite, ce qui ne manquerait pas de jeter le désarrois dans l'armée adverse, car la perte d'un haut gradé et toujours perturbante, ou alors accepter de négocier. Mais ces gothiques n'étaient pas idiots, et ce n'était sans doute pas un membre irremplaçable de l'état-major qui venait, et le tuer ne ferait qu'accentuer la colère des gothiques, déjà toujorus combattant comme des lions acculés. Ouais, cette fois, la parole allait pouvoir s'exprimer. Tarik fit savoir qu'il arriverait dans une heure, car faire mariner l'adversaire, pour marquer déjà sa superiorité, était toujorus une bonne chose, et cela lui permetterait de mettre des habits d'apparat, mieux que sa vielle cotte de maille et sa casque juste agrémenté d'une crète d'ara.

Tarik se dirigea donc vers sa tente, et commença à fouiller dans ces affaires pour trouver de quoi impressionner l'émissaire. Il prit son casque viking, qui était, celui-ci, agrémenté d'un crâne de tapir, et peint avec le sang de ces adversaires. Il prit aussi son armure de jade, qui reflaitait la lumière du soleil, absolument pas partique. Aprèas avoir réfléchios, il s'en débarrassa, cette choise le ferait plus passez pour un idiot qu'autre chose. Il passa donc son armure de peau, argémentée de diveres trophée, notamment le crâne du chef de la troupe de bandits des chacals affamés, qui avait dévasté l'empire pendant que dix ans avant que Tarik ne le racourssice d'une bonne tête, gagnant aisni sa place chez les sangliers, qui allait finalement le conduir à leur tête. Il passa aussi son pagne composé de plumes rouges sang, mais il garda ces bottes de cuir, celles-là même qu'il portait à son arrivée sur le continent, il y a de celà quinze ans maintenant.

Il passa finalement son talisement, reste de sa religion qui avait conduit à son exil, un marteau de thor en bronze, qu'il plaça en évidence sur sa poitrine. Le résultat était imprissionnant, un mlange de cfe que les sangliers pouvaient donner de mieux, avec des ajouts nord-européens, ce qui donnait un contraste étrange. En touvhr finale, il avala une gorgée d'alcool de mais, et avala un cuissot de tapir, pour ne souffrir nui de la soif ni de la faim durant l'entretien qui allait sans doute décider de l'avenir des deux nations. Allaient-elles pouvoir cohabiter ou continuraient-elles à s'entre déchirer?

Tarik se dirigea donc vers le lieu ou l'attendait l'émissaire des lynx à grand pas, et entra dans la tente d'un air conquérant, ces cheveux roux dépassant de son casque et ces yeux couleur de l'océan braqué sur l'homme en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynt
Roi d'Illahun
avatar

Nombre de messages : 1793
Age : 23
Blason de l\'équipe :
Honneur :
2 / 1002 / 100

Expérience de rôliste :
75 / 10075 / 100

Date d'inscription : 28/12/2007

Personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Défense:
5/5  (5/5)
Attaque:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Sam 12 Juil - 12:16

L'épée siffla dans l'air. Elle passa à peine à quelque cheveux de la tête du guerrier mais l'esquive était si juste qu'elle aurait pu être à des miles sans plus de sécurité. Le bras se leva et le sabre chanta. Les jarrets du brigand cédèrent et l'homme s'écroula en hurlant. La lame continua sa route et vint se planter dans l'abdomen puis se tourna vicieusement en sortant, laissant champ libre aux trips pour sortir.

Je regardais autours de moi. Parfait. La manœuvre avait parfaitement marché et les quelques derniers survivants étaient encerclés autours des deux caravanes de tête. Je me tournais vers eux, le combat était arrêté, le cercle de défense semblait bien formé. Je fis signe à mes hommes de reculer un peu. Les défenseurs ne pouvant pas s'avancer - du au sous-nombre flagrant - et pour nous, l'assaut serait trop coûteux en hommes. Je fis signe de la main à quelques hommes qui rengainèrent leurs épées. La tension était palpable tant nos ennemis sentaient le coup fourré. Ils s'éloignèrent de quelques pas et allèrent chercher leurs arcs. Ils revinrent près de moi et je leur montrais un petite ligne virtuelle entre deux arbres.

Ils y allèrent et, tranquillement, comme je le leur avait demandé avant l'affrontement prirent quelques flèches dans leurs carquois en bandèrent les arcs. Ce fut aussitôt la panique. J'avais laissé exprès une ligne faible de l'autre côté de la caravane et les brigands s'enfuirent en courant dans cette direction. Mes hommes les laissèrent passer .... Les enfermant derrière une réserve surgissant des arbres. Une volée de traits stoppa net la progression des fuyards qui laissèrent aussitôt tomber leurs armes. Plusieurs levèrent leurs mains, certains tombèrent à genoux, mais deux ou trois gardèrent armes à la main. Ils ne survécurent pas un battement de cils, aussitôt fléché.

Je fis encore un signe, sans décoller mes lèvres. Mes hommes entourèrent les défenseurs et les ligotèrent avec quelques cordes de chanvre. Ils n'étaient plus qu'une demi-douzaine. Un peu trop.

-Tuez m'en une paire, s'il vous plaît.

-Noooon. Messire, je vous en prie, épargnez-moi.

-Pourquoi?

La soudaineté de la question le fis balbutier et il ne sut que répondre. Je lui souris gentillement.

-Tu ne veux pas mourir? Soit, j'exaucerais tes vœux à une condition. Tu me dis qui vas mourir dans quelques temps. Deux personnes s'il te plaît.

-Messire, par pitié, non.

-Quoi? Tu m'as demandé de te faire vivre ... J'ai juste mis une condition. Tu vas pas me dire que c'est ça qui va te faire crever, ce serait vraiment très stupide de ta part.

Je me tournais vers un grand guerrier blond.

-Toi, comment t'appelles-tu?

-Je ne parle pas aux barbares!!!!

-Figure-toi que pour moi c'est toi le barbare et que je consens quand même à faire un bout de discussion avec vous, alors tu auras l'aimable obligeance de me donner ton nom.

-Va crever!

-Non. Pas vraiment. Par contre, toi, il y a des fortes chances... Non. Se serait prouver mon barbarisme. Par contre, je ne peux laisser tes insultes impunies. Je vais me montrer magnanime. Je vais seulement te faire arracher la langue pour tes médisances et crever un œil ... Pour que tu te rappelles de moi, quand même un petit souvenir, hein dit?

-Barbare, tu n'oserais jamais lever la main sur moi!

-T'es sûr de vouloir prendre le pari? Soldats, amenez moi une cuillère! Et maintenez la tête de cette andouille en place.

Je pris l'ustensile de cuisine et regardais l'homme qui avait osé me tenir tête. Le pauvre, je lu de la peur dans ses yeux.


MON RETOUR!!!! :levraimrred:

_________________
Les Skaers ont les berzekers,
Les Gothiques ont leurs armures,
Les Changpas ont la poudre,
Les impériaux ont le nombre.
Et nous, la grande Confédération de Tamascala, on a la ruse!

Chef, chef, c'est quoi la ruse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mar 15 Juil - 11:15

:44154:
Je serai de retour vers le 5 Août (tard, je sais...) pour les négociations.
Content que tu sois rentré Weylkyu, mais explique moi qui sont ces brigants, vieux vicieux pol

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynt
Roi d'Illahun
avatar

Nombre de messages : 1793
Age : 23
Blason de l\'équipe :
Honneur :
2 / 1002 / 100

Expérience de rôliste :
75 / 10075 / 100

Date d'inscription : 28/12/2007

Personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Défense:
5/5  (5/5)
Attaque:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Mar 15 Juil - 13:52

Des brigands ont attaqué une caravane lynx ... On leur pète la gueule et on finit les dernière lynx sauf 6 et j'en tue deux. Mes soldats sont le reste de mes hommes... Qui se sont fait bourinner.

_________________
Les Skaers ont les berzekers,
Les Gothiques ont leurs armures,
Les Changpas ont la poudre,
Les impériaux ont le nombre.
Et nous, la grande Confédération de Tamascala, on a la ruse!

Chef, chef, c'est quoi la ruse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisol von Sint-Omer
HochMeister
HochMeister
avatar

Nombre de messages : 6446
Age : 27
Blason de l\'équipe :
Honneur :
92 / 10092 / 100

Expérience de rôliste :
70 / 10070 / 100

Date d'inscription : 04/07/2007

Personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Défense:
30/30  (30/30)
Attaque:
17/17  (17/17)

MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   Lun 4 Aoû - 13:02

pol Ok, c'était un peu tordu, mais c'est comme d'hab :çava:

_________________
Mieux vaut mourir avec honneur que vivre dans la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La revanche de Bisol   

Revenir en haut Aller en bas
 
La revanche de Bisol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête de Pandrea :: LE JEU :: Jeux écrits-
Sauter vers: